Olivier Guégan (VAFC) : « Minimum prendre un point à Amiens » | OneFootball

Olivier Guégan (VAFC) : « Minimum prendre un point à Amiens »

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Une semaine après sa frustrante défaite à domicile contre Dunkerque, le VAFC va tenter de se relancer et d’entretenir sa bonne dynamique loin de ses bases à l’occasion de son déplacement à Amiens pour le compte de la 13ème journée de Ligue 2. Un match qu’Olivier Guégan aborde avec beaucoup d’ambition pour tenter de rester accroché au bon wagon. Entretien.

Une semaine après la défaite à domicile face à Dunkerque, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

C’était long à digérer. J’ai toujours beaucoup de frustration parce qu’on avait tout en main pour faire un bon match. Il y avait un stade avec du monde, on avait bien analysé, bien travaillé mais il y a des erreurs individuelles qui nous ont mis en difficulté sur ce match, que ce soit au bout de trente secondes en première période ou une minute en deuxième. Il faut vite gommer ça parce qu’à la maison, même si les stats du match nous donnent des convictions, on a de grandes chances de gagner si on ne fait pas ces erreurs. Il ne faut pas tout noircir mais on doit prendre conscience que ce n’est juste pas possible de faire ce parcours à la maison. Il faut vite rebondir, prendre des points à l’extérieur et ce dès ce samedi à Amiens pour continuer à être dans une position où l’on puisse espérer des choses dans ce championnat.

Qu’avez-vous dit à vos joueurs pour vite rebondir ?

J’ai fait un retour vidéo et j’ai mis les joueurs devant leurs responsabilités. Je leur ai demandé leurs objectifs de carrière, pour cette équipe parce que ce genre de match est dur à digérer. Il faut aussi analyser et vite apprendre. C’est un scénario qu’on avait déjà vécu contre Nîmes et on ne doit pas le revivre. On sait que les parcours à la maison sont compliqués dans cette division, à part pour Toulouse. Beaucoup de mal a du monde à avoir de la constance dans la performance à la maison mais on a un très gros levier de progression dans ce domaine.

On doit réussir à être patient, équilibré mais surtout ne plus faire de cadeaux à l’adversaire pour se mettre dans de bonnes dispositions. Le débrief a été musclé, clair, net, précis. On est dans un club où il y a beaucoup de qualités, il est fantastique et il y a pas mal de choses pour qu’on puisse être une équipe importante de la division. A nous de prendre nos responsabilités, de ne pas tout noircir parce qu’on a gagné trois matches et fait un nul sur les cinq derniers. On doit refaire une série pour continuer de capitaliser, d’avancer et on fera le point à la trêve hivernale. On doit refaire une série pour rester dans la bonne partie du classement.

Comment abordez-vous le déplacement à Amiens ?

Je mesure la difficulté de demain parce qu’on joue une équipe malade, qui n’a plus gagné à la maison depuis six mois, autour de qui il y a une grosse attente. Ca va être un match de costauds, où il faudra se bagarrer, répondre présent. Ca se jouera avec beaucoup d’intensité, d’engagement, mais on devra être intelligent et bon techniquement. On aura des opportunités pour leur faire mal. On doit réenclencher. Il faut au minimum prendre un point. On doit continuer notre parcours qui est très cohérent à l’extérieur et après on aura le temps de se projeter sur la suite. Ce match de samedi doit nous permettre d’être revanchard de Dunkerque où le contenu est loin d’être inintéressant, mais il y a des moments-clés dans un match… On ne doit pas donner à l’adversaire la possibilité de nous sanctionner comme on l’a été.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

À propos de Publisher