🚹La Juve encore frustrante, encore frustrĂ©e

Logo : OneFootball

OneFootball

Jibril Diop

Image de l'article : 🚹La Juve encore frustrante, encore frustrĂ©e

Pour Pirlo, l’euphorie du dĂ©but de saison s’évapore et la pĂ©riode lune de miel se dissipe. Une semaine aprĂšs un piĂštre 1-1 Ă  Crotone, la Juve a encore piĂ©tinĂ©.

Serie A

Juventus Turin
Hellas VĂ©rone

Morata n’est pas Ronaldo, Pirlo n’est pas Arrigo

Face Ă  VĂ©rone, l’absence de Cristiano Ronaldo, convalescent, s’est fait ressentir dans l’animation offensive des Turinois. Morata est volontaire, mais il n’a pas le vice de CR7 dans les derniers mĂštres.

Pendant une heure de jeu, la Juve tergiversait, tatĂŽnnait, trottait
 et l’adversaire a fini par se rĂ©volter ! Le but de VĂ©rone en contre-attaque (Favilli, 60e) est le type de sĂ©quences dynamiques et Ă©lectriques qui a manquĂ© aux Bianconeri pendant 77 minutes, avant le slalom de Kulusevski pour l’égalisation (1-1).


La patience n’est pas toujours une vertu

Tout n’est pas Ă  jeter. La Juve n’a pas ratĂ© son match. Le seul crime de Pirlo : il n’a pas imposĂ© sa loi sur un adversaire trĂšs mallĂ©able sur le papier.

Les milieux Ramsey, Arthur et Rabiot ont tentĂ© d’endormir l’adversaire, mais ce faux rythme a surtout fait somnoler les attaquants turinois. Dybala et Morata ont Ă©tĂ© dĂ©savantagĂ©s par l’approche trop « zen Â» de leurs pourvoyeurs.


La stat qui fĂąche

Cette saison, dans les matches de championnat, la Juve n’a jamais enregistrĂ© plus de deux tirs cadrĂ©s en premiĂšre mi-temps. Cette stat rĂ©vĂ©lĂ©e par Opta en dit long sur les dĂ©faillances des PiĂ©montais dans l’animation et la construction.