Douche froide pour les U17 belges, battus par l'Espagne à l'Euro | OneFootball

Douche froide pour les U17 belges, battus par l'Espagne à l'Euro

Logo : Walfoot.be

Walfoot.be

La Belgique affrontait l'Espagne pour son second match de l'Euro U17. Malheureusement, nos jeunes joueurs se sont inclinés.

Après avoir concédé le partage dans les dernières minutes face à la Serbie, les U17 belges n'avaient pas droit à l'erreur ce vendredi face à l'Espagne. Les Serbes avaient en effet battu la Turquie avant le coup d'envoi, se plaçant en très bonne position, alors que les jeunes espagnols avaient gagné leur première rencontre. Une défaite aurait rendu la tâche quasiment impossible aux garçons de David Penneman.

Dès l'entame de match, l'Espagne prend le contrôle technique du match. Malgré la grosse activité du jeune Standardman Cihan Canak, la Belgique ne trouve pas la solution pour se projeter vers l'avant. Sur les flancs, Piedfort et Burlet peinent à contenir la Rojita. Sur un corner joué en deux temps, le très talentueux Dani Rodriguez (Barcelone) adresse un centre magistral sur la tête de Javier Boñar (14e, 0-1). Le défenseur formé à l'Atlético Madrid est bien trop seul.

Rodriguez, véritable playmaker de cette Espagne U17, passe tout près d'un second assist lors d'une phase en tiki-taka dans l'axe, mais Iker Bravo se loupe. Le jeune buteur du Bayer Leverkusen ne mettra pas non plus à profit un gros raté dans la défense belge, Sabbe offrant encore la balle à Rodriguez (27e). Juste avant la pause, il se rattrapera : alors que la Belgique avait repris la main et tenté quelques offensives via un excellent duo Godts-Agyei, Bravo crucifie Epolo sur une perte de balle fatale, cette fois de Spileers (0-2, 45e).

Les Belges remontent sur le terrain avec d'autres intentions. Canak trouve bien Stanis Idumbo (Ajax) dans le rectangle, à gauche ; sa frappe est déviée et passe de peu à côté. L'Espagne reste cependant très dangereuse en contre : l'homme du match, Rodriguez, dépose la défense et sert Iker Bravo, qui place sur le poteau (59e). Les U17 jouent avec leur bonheur quand une grosse erreur défensive espagnole offre un ballon de but à Chemsdine Talbi : devant un but déserté par le portier espagnol, le Brugeois frappe sur Simo, qui sauve ses couleurs sur la ligne. Difficile de dire si le défenseur touchait là le ballon du bras. Les U17 de Penneman ne se découragent pas, Idumbo pense obtenir un penalty à la 80e mais se voit averti pour simulation. Rien n'y fera et nos Diablotins ne comptent qu'un petit point en deux matchs. Il faudra battre la Turquie...et espérer un miracle.

À propos de Publisher