Zoom sur l’adversaire du jour : le Stade Rennais FC | OneFootball

Zoom sur l’adversaire du jour : le Stade Rennais FC

Logo : Le Petit Lillois

Le Petit Lillois

Dernière échéance pour le LOSC ce samedi soir face au Stade Rennais avant le clap de fin de la saison 2021-2022. Zoom sur la formation bretonne qui bataillera pour un ticket en Ligue des Champions lors de cette dernière journée.

L’énorme saison offensive des Bretons

Le Stade Rennais de Bruno Génésio a fortement impressionné cette saison en s’invitant dans la lutte pour le podium tout au long du championnat. Deuxième meilleure attaque avec 80 buts en 37 journées, Rennes a montré de belles prouesses offensives en réalisant un bon nombre de cartons en Ligue 1. C’est l’équipe qui possède le plus de succès à quatre buts marqués ou plus avec neuf rencontres au total, soit une de plus que le PSG. Avec les pépins physiques des virevoltants Kamaldeen Sulemena et Jérémy Doku, le trio Terrier – Laborde – Bourigeaud s’est installé et a pris complètement feu. Si son compteur a peu augmenté en deuxième partie de saison, Gaëtan Laborde va tout de même terminer sa première saison à Rennes avec 20 buts et 8 passes décisives, au moins, toutes compétitions confondues. Redoutable par son efficacité et sa justesse technique, Martin Terrier s’est quant à lui emparé de la troisième place du classement des meilleurs buteurs avec 21 buts marqués en championnat. Dans une position inhabituelle pour lui au poste d’ailier droit, Benjamin Bourigeaud s’est mué dans le rôle d’équipier modèle par son apport athlétique et ses statistiques offensives remarquables avec 10 buts et 13 passes décisives en championnat. En revanche, s’il est resté au contact de l’OM, le Stade Rennais s’est fait devancer par Monaco, payant une certaine irrégularité à l’image des revers contre l’ASM, à Strasbourg et à Nantes lors des six dernières journées. Quatrième à trois points de Marseille et Monaco, Rennes peut encore croire au podium. Une victoire à Lille est obligatoire, d’autant plus que Strasbourg et Nice sont en embuscade avec, pour chacun, deux points de retard sur l’équipe bretonne.

Un travail collectif à la récupération

Les principes de jeu du début de saison n’ont pas bougé. Le Stade Rennais évolue toujours en 4-3-3, voire en 4-4-2 avec Lovro Majer qui se joint aux côtés de Gaëtan Laborde, en phase défensive. La clef de la réussite du système de Bruno Génésio réside dans un pressing souvent très haut et étouffant qui a fait beaucoup de dégâts cette saison. Ce pressing est permis grâce au duo de milieux relayeurs multifonction Tait – Majer. En plus d’être très justes et précieux dans la création du jeu, les deux joueurs ont montré un gros volume de jeu cette saison en fournissant beaucoup d’efforts à la récupération du ballon. Ces efforts sont récompensés par la qualité des Bretons à jouer en transition. A la récupération, les latéraux se projettent haut dans leur couloir et les ailiers repiquent dans l’axe comme de véritables attaquants. Avec beaucoup de joueurs dans l’axe, les Rennais peuvent jouer rapidement et efficacement grâce à leur qualité technique et leur sens du jeu. De cette manière, Martin Terrier a gagné en confiance en bénéficiant de nombreux ballons exploitables dans les derniers mètres adverses. Après une défaite étonnante à Nantes 2-1, le Stade Rennais s’est rassuré en retrouvant son style de jeu contre l’Olympique de Marseille et en s’imposant 2-0 le week-end passé. Face à des Marseillais souvent très hauts en phase de possession, Rennes a profité de plusieurs récupérations hautes pour punir la formation olympienne en contre-attaque.

Animation rennaise face à l’OM sans (à gauche) et avec (à droite) ballon

Le groupe rennais au complet

Le groupe breton : Gomis, Alemdar, Salin – Traoré, Assignon, Aguerd, Badé, Omari, Meling, Truffert – Bourigeaud, Santamaria, Ugochukwu, Diouf, Martin, Majer – Doku, Terrier, Guirassy, Laborde, Sulemana

Pour son déplacement à Lille, le Stade Rennais profitera de son groupe au complet. Seul le jeune du centre de formation, Mathys Tel, manque à appel en raison de sa convocation pour l’Euro U17. De son côté, Kamaldeen Sulemana fait son grand retour après plus de trois mois d’absence. Dans les buts, Alfred Gomis a repris sa place de titulaire pendant la 36ème journée, remplaçant le jeune portier, Dogan Alemdar, qui a assuré l’intérim pendant l’année 2022.

Le LOSC accueillera un adversaire de taille, qui jouera sa place en Europe, pour terminer sa saison. Au match-aller, les Dogues avaient déjoué les plans rennais en s’imposant 2-1 au stade Rohazon Park.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher