Yon Ecenarro : « Fernando Chalana, c’est ma Madeleine de Proust qui me rappelle les années glorieuses des Girondins, et mon enfance » | OneFootball

Yon Ecenarro : « Fernando Chalana, c’est ma Madeleine de Proust qui me rappelle les années glorieuses des Girondins, et mon enfance »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

Photo Icon Sport

Sur France Bleu Gironde, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, s’est d’abord fait connaitre du grand public par un pseudo, notamment sur le réseau social Twitter, celui de « Nando Chachalana ». Et évidemment, la disparition de l’ancien bordelais Fernando Chalana lui a fait quelque chose.

« En même pas 2 ans, mes idoles Football ont passé l’arme à gauche. Maradona et Chalana. Diego restera à jamais le Goat mais Nando a marqué mon enfance: de l’Euro 84 avec le Portugal à son passage raté à Bordeaux ponctué de fulgurances géniales que seuls les Grands peuvent vous offrir […] Il y a des choses qui ne s’expliquent pas, c’est le cœur qui parle. Mes yeux d’enfants l’ont vu si immense lors de l’Euro 84, et son transfert record juste après chez nous, correspond aussi à mes premiers pas à Lescure la saison 84/85 avec notamment ce Bordeaux Juve de 1/2 finale de C1. Oui, je l’adorais. Je ne vais pas revenir sur ses qualités footballistiques, elles sont reconnues de tout le monde. Mais c’était aussi ses qualités humaines qui étaient reconnues, son look avec sa nuque longue et ses moustaches. C’était aussi le couple hollywoodien s’il y avait eu les réseaux sociaux avec Annabella (rires), ça aurait été énorme. Il y a évidemment ce penalty tiré de son mauvais pied, et on oublie toujours de dire que c’était un match sur terrain gelé aussi, ce qui est encore plus dur. C’est un geste qu’il avait déjà fait avec Benfica avant, l’Euro 84… Bref, Fernando Chalana, c’est ma Madeleine de Proust qui me rappelle les années glorieuses des Girondins, et mon enfance ».

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher