Yoann Barbet : “Une fois qu’on a le brassard de capitaine des Girondins, on a vraiment envie de le garder” | OneFootball

Yoann Barbet : “Une fois qu’on a le brassard de capitaine des Girondins, on a vraiment envie de le garder” | OneFootball

Icon: Girondins4Ever

Girondins4Ever

·25 février 2024

Yoann Barbet : “Une fois qu’on a le brassard de capitaine des Girondins, on a vraiment envie de le garder”

Image de l'article :Yoann Barbet : “Une fois qu’on a le brassard de capitaine des Girondins, on a vraiment envie de le garder”

Sur le site de la Ligue, le joueur des Girondins de Bordeaux, Yoann Barbet, a parlé de son rapport avec le capitanat. Serait-il capable de jouer aujourd’hui aux Girondins sans le brassard ?

« Si je saurais encore jouer sans le brassard (rires) ? Oui, je pense, parce que j’ai eu moins le brassard dans ma carrière, mais c’est sûr qu’une fois qu’on a le brassard de capitaine des Girondins, on a vraiment envie de le garder, parce que c’est quand même quelque chose d’important ».

Puis le défenseur bordelais fut amené à expliquer la différence entre être capitaine à Brentford et Queens Park, et aux Girondins.


Vidéos OneFootball


« Je dirais que ça a été plus facile d’être capitaine à Bordeaux, dans le sens où j’étais le capitaine d’une équipe très jeune. Il n’y avait pas beaucoup de joueurs expérience. Il y en avait quelques-uns forcément, comme Vital, Dany ou Fransérgio, mais il y avait beaucoup de jeunes qui venaient de se lancer. Et d’être en plus quelqu’un du cru, fait que c’était assez facile pour moi d’essayer de tirer tout le monde vers le haut. En Angleterre, c’est différent, je n’ai jamais connu de groupe très jeune, ou alors c’était quand moi-même je suis arrivé en Angleterre, et je n’avais pas du tout l’aura ou les épaules pour être capitaine. Donc c’est différent, en plus de la langue, et ça a été une très bonne expérience aussi, qui m’a aidé à être capitaine plus facilement à Bordeaux ».

Puis il se souvint quand il fut capitaine pour la première fois en pro.

« Quand je l’ai été à Brentford, en fait, on tournait à tous les matches ou les deux matches, et c’est les joueurs eux-mêmes qui choisissaient leur capitaine pour le match. On n’avait pas le droit d’élire deux fois le même capitaine. A Queens Park, j’étais en fait le vice-capitaine. C’était la période après Covid, et j’étais capitaine car le capitaine était en fin de contrat, il ne jouait plus et ne voulait pas prendre le risque de jouer. C’est pour ça que je l’ai été. Et la dernière année, j’ai été vice-capitaine car il était plus âgé et il ne jouait pas tous les matches non plus. C’est un rôle que j’ai apprécié »

Retranscription Girondins4Ever

Image de l'article :Yoann Barbet : “Une fois qu’on a le brassard de capitaine des Girondins, on a vraiment envie de le garder”
À propos de Publisher