Williams Martínez est décédé

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F19-07-21%2Fmartinezreims.jpg&q=25&w=1080

Le défenseur formé au Defensor et passé par Valenciennes et Reims notamment, au cours d'une riche carrière, s'est donné la mort dans la nuit de samedi à dimanche. Le championnat uruguayen est reporté et le pays se penche à nouveau sur la condition de ses footballeurs quelques mois après un autre suicide, celui du Morro García.

C'était un défenseur comme l'Uruguay les aime : physique, vaillant, n'ayant jamais peur de salir son short en taclant. C'était aussi un joueur de football uruguayen comme les autres, ayant bourlingué au fil de sa carrière et de ses agents entre l'Argentine, l'Angleterre, la France (VAFC et Stade de Reims) puis le Chili, le Paraguay, le Venezuela... le tout entrecoupé toujours de bons passages en Uruguay comme au Defensor en 2009/10 ou à River Plate en 2017, club au sein duquel il partage le vestiaire du Morro García. Il avait été titulaire lors de son unique sélection au côté de Diego Lugano lors d'un match joué contre l'Iran le 4 février 2003, à Hong Kong, dans le cadre de la Carlsberg Cup (dans une sélection composée principalement de joueurs du championnat uruguayen, sans aucun sélectionné européen). Il n'avait plus été appelé en sélection depuis et évoluait depuis le début de la saison 2021 en deuxième division au sein du club de Villa Teresa, actuellement dernier de deuxième division et dont l’entraîneur Edgardo Arias vient d'être limogé. Williams Martínez, frère d'Edgar Martínez, passé notamment par Sud América et Rampla Juniors, club au sein duquel il travaille aujourd'hui, s’en est donc allé ce week-end.

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=720&image=https%3A%2F%2Flucarne-opposee.fr%2Fimages%2Fstories%2Fnews%2F19-07-21%2Fmartinezriver.jpg&q=25&w=1080

Photo : imago/Agencia EFE

Les matchs de la dixième journée prévus dimanche ont été reportés d'une semaine. Beaucoup de joueurs du championnat ont croisé Martínez au cours de leur carrière et l'émotion est forte, cinq mois après le suicide du Morro García en Argentine. Le suicide est toujours un geste difficile à expliquer, mais la dureté du monde du football dans cette partie du monde, encore plus qu'ailleurs, semble bien jouer un rôle, comme l'avait montré après le suicide de García les témoignages, venant de joueurs de tous horizons, de Fabian Estoyanoff  à Diego Riolfo. Sur les réseaux, de nombreux footballeurs rappellent le numéro d'aide, appelé ligne de la vie, alors que le 17 juillet était justement la journée nationale de prévention du suicide.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher