🚨 Vente du club, avenir de Puel : le calme avant la tempête ? | OneFootball

🚨 Vente du club, avenir de Puel : le calme avant la tempête ?

Logo : Peuple-Vert.fr

Peuple-Vert.fr

La vente de l'ASSE est au point mort après les nombreuses rumeurs qui ont animé l'actualité des Verts ces dernières semaines. Depuis, Bernard Caïazzo s'est remis en chasse d'un milliardaire capable de redorer le blason du club et Jean-François Soucasse tente de sauver le sportif afin de préserver la valeur du club...

Dans Le Progrès, Jérôme de Bontin donne une indication sur ce qui participe à freiner la vente du club : "Des investisseurs s’intéressent au rachat de l’ASSE mais il faudra que le prix soit juste et que les propriétaires actuels acceptent une fois pour toutes de se retirer totalement pour qu’une transaction soit envisageable."

En dĂ©finitive, le produit peut sĂ©duire mais l'acheteur ne le surpayera pas. Dans ce contexte, Norodom Ravichak serait en train de jeter l'Ă©ponge... En effet, depuis 3 semaines la presse annonce un retrait de Ravichak "dans les tous prochains jours"  ! A force de l'annoncer, et si le Prince Cambodgien n'est pas le futur prĂ©sident du club, il y aura en effet bien un moment oĂą il faudra acter qu'il se retire... En attendant il est toujours lĂ , au mĂŞme titre que Markarian ou Terrapin Partners.

La volonté des actionnaires est de vendre au mieux leur produit, et c'est pourquoi on s'agite en coulisse afin de redonner des couleurs aux stéphanois qui sont à ce jour bons derniers de Ligue 1 et englués dans une crise de résultats presque sans précédent. Jean-François Soucasse présidait ce lundi une réunion où Claude Puel avait été invité à participer. Il n'y a pas été question de l'avenir du manager général des Verts. D'ailleurs, ni Roland Romeyer, ni Bernard Caïazzo n'y ont participé. La panique extérieure semble se vivre dans le calme en interne, et Claude Puel sera toujours sur le banc des Verts ce vendredi, sauf cataclysme !

Du côté des actionnaires, si Roland Romeyer se fait aussi discret que Bernard Caïazzo dans la presse, cela n'empêche pas le second de se démener pour trouver l'oiseau rare, celui qui voudra bien élire domicile dans le nid stéphanois. La recherche s'oriente vers un milliardaire, un homme ou une femme dont les moyens permettront à l'ASSE d'exister à nouveau sur l'échiquier français, mais également européen... Nous avons tous hâte ! En attendant, les Verts joueront encore leur survie ce vendredi face à Angers, car il est bien question de survie pour un club qui a déjà plus d'un pied en ligue 2.

Mentionné dans cet article
Ă€ propos de Publisher