VAFC : une défense solide, priorité de Nicolas Rabuel | OneFootball

VAFC : une défense solide, priorité de Nicolas Rabuel

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

A l’issue de la victoire face au Havre, samedi dernier au Stade du Hainaut (1-0), Nicolas Rabuel a confié vouloir faire de la solidité défensive « la carte d’identité du VAFC« . Après les premières promesses d’un jeu offensif et attrayant, le discours aurait-il déjà changé ?

La défense, force n°1 du VAFC ?

Infranchissable après deux journées de Ligue 2 BKT, la défense valenciennoise était déjà l’une des satisfactions lors de la présaison. Après la victoire du VAFC face au Havre, Nicolas Rabuel, entraîneur valenciennois, n’a pas manqué de saluer le travail de toute son équipe dans l’effort défensif. « La solidité du bloc défensif dans son ensemble est à saluer. Il n’y a pas que les défenseurs, il n’y a pas que Gautier. C’était le mot d’ordre avant le match, c’était le mot d’ordre à la mi-temps, de conserver cette solidité. »

Souvent mise à mal la saison dernière – notamment lors des dix premières journées – la défense valenciennoise semble avoir trouvé un équilibre dans le retour à une base plus classique, à quatre défenseurs. Hormis le quart d’heure manqué face à Lens en préparation, le VAFC n’a encaissé que deux buts depuis son premier match, face à l’UNFP, jusqu’à aujourd’hui. Une solidité défensive doit en partie à son nouveau gardien, Gautier Larsonneur, qui n’a pas encaissé le moindre but depuis son arrivée dans le Nord. Mais aussi à un facteur qui compte beaucoup pour l’entraîneur valenciennois, le cœur.

De quoi inquiéter les grosses écuries ?

« Tant qu’ils mettront ce cœur, cette énergie, il se passera pleins de bonnes choses. Et ça doit être notre carte d’identité cette saison pour ce groupe.« , lançait Nicolas Rabuel samedi dernier. A défaut d’un effectif suffisamment armé pour tutoyer les deux premières places du championnat, le VAFC peut-il compter sur son esprit de groupe pour se hisser au sommet ? C’est en tout cas ce que laissent penser ces paroles, mais aussi le mercato valenciennois. Réalisé dans le but de dégraisser le groupe professionnel, le marché des transferts a vu une quinzaine de joueurs mettre les voiles, et trois recrues s’installer à VA en compensation.

Avec une charnière expérimentée composée de Mathieu Debuchy et Joffrey Cuffaut, VA est armé pour au moins exister dans ce championnat, mais est-ce suffisant pour viser haut ? Les latéraux eux aussi prennent de plus en plus d’expérience, à l’image d’Allan Linguet, qui monte en puissance depuis la saison dernière. Pas passé inaperçu contre Le Havre, Eric Vandenabeele aura lui aussi son mot à dire dans la concurrence. Tant que cette invincibilité durera, VA continuera de prendre ses distances avec les quatre dernières places, ce qui est l’objectif premier du club.

Arthur Lasseron

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher