Une réunion "de crise" a eu lieu après la gifle reçue par le Bayern Munich mardi soir !

Logo : Blaugranas.fr

Blaugranas.fr

Dans une situation économique catastrophique, le club catalan a pris une gifle, une de plus, en Ligue des Champions, par le Bayern Munich (0-3), mardi. Une réunion de crise a même eu lieu jusqu'à tard dans la nuit.

Le Barça passe en mode réunion de crise

Mi-septembre et déjà la crise au Barça ? Après la déroute face au Bayern mardi (3-0), la direction du club catalan s'est réunie jusque très tard dans la nuit pour tenter d'analyser ce qu'il s'était passé.

En effet, Sport et Mundo Deportivo affirment qu'une réunion a eu lieu dans la nuit du côté de Barcelone.

Le président blaugrana, Joan Laporta, a, dans la foulée de l'humiliation, organisé une entrevue avec son vice-président, Rafa Yuste, et son directeur du football, Mateu Alemany.

Une réunion qui a pris fin aux alentours de 2h du matin, preuve que les débats ont dû être houleux. Pour l'instant, pas de décision prise... même si le siège de Ronald Koeman semble peu à peu éjectable.

Les choix tactiques de Koeman crispent

Ils goûteraient aussi peu aux choix tactiques de l’entraîneur Ronald Koeman, qui a de nouveau opté pour un 3-5-2 face aux Allemands.

L’utilisation de ce schéma avait été donné lieu à des débats au cours de l’été, les dirigeants poussant le technicien à revenir au 4-3-3.

La presse espagnole enfonce le "pauvre Barça"

Le fatalisme règne en une des quotidiens sportifs espagnols, ce mercredi au lendemain de la nouvelle humiliation subie par le FC Barcelone.

Dès mardi soir après la rencontre, les sites internet des quotidiens espagnols n'ont pas attendu longtemps pour dénoncer la performance des Barcelonais.

« De l'illusion à l'impuissance puis aux sifflets », titrait Mundo Deportivo avant de réclamer plus tard dans la soirée « une révolution urgente au Barça en septembre ».

« Rien n'a fonctionné » martèle Gabriel Sans, qui assure que « le club n'a plus de colonne vertébrale », qu'il est temps de renouveler un effectif vieillissant et que l'heure de la retraite pour les Piqué, Alba, Busquets ou Sergi Roberto a peut-être sonné

Quand Sport, l'autre quotidien catalan, parle de la « déroute d'une petite équipe », incapable « de cadrer la moindre frappe mardi soir », Marca, basé à Madrid, fustige, tout en la comprenant, l'option défensive du FC Barcelone.

Comme ses confrères, le quotidien appelle à faire maintenant confiance à une nouvelle génération de joueurs. « Dans les dernières minutes du match, le Barça a joué avec deux joueurs de 17 ans (Gavi et Balde) et deux autres de 18 ans (Pedri et Yusuf Demir). La révolution doit commencer maintenant » concluait Mundo Deportivo.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher