Une Belgique à deux visages s'impose face au Pays de Galles | OneFootball

Icon: Walfoot.be

Walfoot.be

·22 septembre 2022

Une Belgique à deux visages s'impose face au Pays de Galles

Image de l'article :Une Belgique à deux visages s'impose face au Pays de Galles

Dominateurs en première période, les Diables ne sont pas parvenus à garder leur rythme et se sont fait peur.

Martinez décidait d'aligner le jeune Zeno Debast. Une grande première pour lui, qui allait défendre face à une équipe du Pays de Galles déforcée, sans Bale et Ramsey.

Les Gallois mettaient une forte pression dans les premières minutes, mais cela ne durait pas. Les Diables prenaient rapidement le contrôle de la rencontre et se portaient vers l'avant. Dès la 10e, c'était déjà 1-0. Kevin De Bruyne récupérait un bon centre en retrait de Batshuayi. Le joueur de Manchester City trompait Wayne Hennessey.

Image de l'article :Une Belgique à deux visages s'impose face au Pays de Galles

Le gardien de Nottingham Forest allait ensuite voir une déferlante d'occasions se présenter devant sa cage. Tielemans (14e) et De Bruyne (20e) donnaient des sueurs froides aux Gallois. Le même De Bruyne bénéficiait d'une énorme opportunité. Lancé en profondeur par Batshuayi, il croquait un peu sa frappe, qui était contrée in extremis par un défenseur (23e).

De Bruyne, très en verve ce soir, envoyait ensuite une frappe magnifique sur le poteau. Carrasco avait bien suivi et obligeait le portier gallois à une belle parade. Eden Hazard, intéressant, offrait un petit festival et enroulait juste à côté.

On sentait bien, avec une telle domination, que le verrou allait une nouvelle fois sauter. De Bruyne recevait un bon ballon dans sa course et mettait idéalement à Batshuayi. Un nouveau but pour Batsman, qui soigne ses stats en équipe nationale (38e).

Image de l'article :Une Belgique à deux visages s'impose face au Pays de Galles

Courtois, qui n'avait strictement rien eu à faire jusque là, devait s'interposer sur une phase arrêtée. Le ballon était sauvé par Witsel sur la ligne puis par le gardien du Real (41e). De Bruyne répondait, mais Hennessey sauvait très joliment du bout du pied (43e).

Les Diables avaient une avance confortable à la pause et rien ne laissait croire que leur adversaire allait émerger, même montrer le bout de leur nez. Après seulement 5 minutes dans le deuxième acte, Witsel ne sortait pas sur Johnson, qui centrait sur le grand Kieffer Moore. 2-1 !

Image de l'article :Une Belgique à deux visages s'impose face au Pays de Galles

Les Belges essayaient de retrouver leur avance de deux buts mais ne parvenaient plus à inquiéter le gardien gallois. Une superbe combinaison sur coup-franc, reprise par Tielemans, finissait au-dessus.

Les changements, Trossard pour Hazard, Mertens pour Carrasco et Openda pour Batshuayi, apportaient très peu.

De Bruyne, lancé par Meunier, réveillait le stade. Il était fauché dans le rectangle. L'arbitre indiquait le point de penalty, avant de se raviser : il n'y avait en effet aucune faute (79e) !

La fin de match était plus animée. Les Gallois prenaient leur chance et Roberts remettait bien sur Johnson. Sa frappe passait heureusement à côté des cages de Courtois. Peu de temps après, Mertens enlevait sa frappe. Bale décalait bien sur James, qui tirait à ras de terre, mais Courtois se couchait bien.

Une première mi-temps très emballante, une seconde vraiment pas top. Cela serait trop simple de résumer de la sorte, mais il faut reconnaître que ce fut plus laborieux que prévu. Frustré, sans doute comme beaucoup de monde, Roberto Martinez a été exclu en toute fin de match pour avoir empêché un Gallois de faire une rentrée de touche.

Il faudra un petit miracle face aux Pays-Bas dimanche, pour accéder au Final Four de cette Ligue des nations. Mais soyons honnêtes avec nous-mêmes : le bilan restera sans doute mitigé.

À propos de Publisher