Umtiti vide son sac sur sa situation délicate au FC Barcelone ! | OneFootball

Umtiti vide son sac sur sa situation délicate au FC Barcelone !

Logo : Blaugranas.fr

Blaugranas.fr

Le défenseur français Samuel Umtiti est sorti du silence dans une interview accordée à Mundo Deportivo, dans laquelle il se livre à cœur ouvert.

Umtiti brise le silence

Son nom a souvent été cité au cours de l’été. Mais le joueur de 27 ans était resté discret sur sa situation compliquée avec le FC Barcelone. Depuis la saison 2018-19, l'ancien Gone n’a joué que 40 matches de Liga en trois ans.

Cet été, son nom a notamment circulé du côté de Lyon ou Benfica. Mais le joueur français vient d'affirmer haut et fort ses ambitions de retrouver du temps de jeu au Barça, tout en confiant en baver psychologiquement.

« Je me sens bien physiquement. Je supporte les entraînements et j’ai très envie de jouer. J’attends le moment pour pouvoir le faire. Mais au niveau physique, je vais bien. »

En revanche, sur le plan psychologique, le champion du Monde 2018 en bave un peu plus. « C’est un peu dur, mais bon… J’ai vécu des moments difficiles à cause de ma blessure (au genou, ndlr). Mais maintenant que je vais bien, j’aimerais jouer comme tous les autres joueurs de l’équipe. Mais pour le moment, je dois continuer à m’entraîner. Il y a un entraîneur qui prend des décisions et je dois les accepter. Si je ne joue pas, je dois m’entraîner plus que les autres et prouver que j’ai le niveau pour jouer. »

Relégué au dernier rang dans la hiérarchie des six défenseurs centraux du Barça, Samu avait pourtant l’occasion d’aller voir ailleurs l’été dernier. Son club l’a même bien poussé à plier bagage, mais le Français est resté.

L'ancien Lyonnais a ainsi expliqué pourquoi il n’a pas voulu bouger. « Je ne me vois pas jouer dans un autre club, non. Impossible. C’est très clair pour moi. Je veux démontrer que j’ai le niveau pour jouer ici. [...] Personne ne sait ce que j’ai fait, ce que je fais. Les doubles sessions d’entraînement... je suis un travailleur. Le football, c’est ma vie, le Barça c’est ma vie. »

Umtiti a été au fond du trou

Sifflé par une partie du public blaugrana (qui lui reproche surtout de s’accrocher à son juteux contrat courant jusqu’en 2023) à l’occasion du trophée Joan Gamper disputé l’été dernier, Umtiti a été très touché.

« Sincèrement, oui, beaucoup. Je pensais que ça ne pourrait jamais se produire dans ce club que j’aime. Je fais tout pour être bien. Je travaille dur, mais les gens ne le savent pas. »

Malgré cela, Umtiti l'a de nouveau confirmé : pas question pour lui d’abandonner et d’envisager un départ en janvier prochain. « C’est très clair dans ma tête. Le plus important, c’est de jouer ici parce que c’est mon club et j’aime ce club. Je veux triompher ici, gagner avec mes coéquipiers. Je me vois ici. J’attends de jouer. Il y a eu plusieurs clubs (intéressés), mais tout le monde sait que j’aime ce club. Je ne me voyais pas ailleurs. »

Le défenseur français a par ailleurs accepté d’évoquer les sujets qui l’ont plus profondément marqué. À commencer par sa blessure au genou en 2018.

« Je suis allé voir trois ou quatre médecins qui m’ont dit que je ne devais pas me faire opérer parce qu’il y avait un risque très important. Il y avait une décision à prendre et c’est ce que j’ai fait. Ma carrière était en jeu. J’ai fait un traitement et rien de plus. Ç’a été dur parce que des choses se sont produites ensuite. [...] Il y a des choses qui ont été bien faites et d’autres moins. C’est pour ça que j’ai perdu deux ou trois ans. C’est du passé, c’est un sujet très difficile pour moi parce que j’ai beaucoup souffert. »

« Oui, au début. Pendant un an ou deux. Ç’a été très dur de vivre ça. Il y a eu tant de mensonges aussi. Personne ne savait ce qu’il se passait. Et comme je ne parle pas, les gens parlaient donc ç’a été très dur pour moi et ma famille. Les mensonges m’ont fait du mal. On disait que je ne voulais pas écouter le club. Non, la décision a été prise ensemble. »

Umtiti confirme avoir pleuré lors d’une réunion avec Laporta

« Oui, nous avons parlé, explique l’international français. C’était une conversation très importante pour moi, j’avais besoin de parler et de clarifier les choses, que le président sache je suis bien, au top et que je veux aider le club. C’est la seule chose que je voulais dire. »

« J’ai dit au président que je m’entrainais fort, que j’étais bien. Il m’a vu bien, faire des bons matchs et m’a demandé de prouver. Il ne me connaissait pas et moi non plus, nous avons bien parlé entre hommes. »

La discussion à bâtons rompus a finalement accouché de quelques larmes. « Nous avons parlé de thèmes très durs et c’était très intense, poursuit-il. Est-ce que j’ai pleuré ? Oui. Parce qu’il y a des sujets dont je ne parle pas beaucoup mais qui me tiennent à cœur. »

Sondage du moment :

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher