Sunderland : ce club qui essaye de revenir des enfers | OneFootball

Sunderland : ce club qui essaye de revenir des enfers

Logo : BeFoot

BeFoot

En finale des barrages d’accession de League One, troisième division anglaise dans laquelle évolue Sunderland depuis 4 saisons, les Black Cats tenteront d’enfin revenir des enfers.

Vous souvenez-vous de la série Netflix « Sunderland ‘Til I Die » ? Ce documentaire, qui devait apporter au club anglais une notoriété internationale et montrer la remontée héroïque de Sunderland en Premier League. Ce dernier a plutôt eu l’effet inverse. Les images montrent les dessous d’un club qui explose en plein vol (capitaine ivre filmé à son insu, propriétaires dépassés, mercatos tordus…). Une série documentaire qui retrace deux des pires saisons de l’histoire du club, relégué en Troisième Division en 2017-2018.

“C’est un sujet douloureux. Tous les gens que je connais à Sunderland ont regardé chaque épisode une fois et seulement une fois. Pour un club qui a gagné six titres de champion d’Angleterre, qui a l’une des plus grosses communautés de fans du pays, être toujours en Troisième Division, c’est traumatisant.” – Richard Speight, éditeur du Roker Report, un média indépendant consacré à Sunderland

Les Black Cats à un match de la D2

Quatre ans plus tard, les chances de remonter en D2 sont bien réelles. 5e de League One, Sunderland s’est qualifié pour les play-offs d’accession à la Championship et essayera de rejoindre Wigan (1er) et Rotherham (2e), promus en Championship par le championnat. Souvent plein cette saison (au moins 30 000 spectateurs, rare pour un club de D3), le Stadium of Light n’aura jamais autant vibré dernièrement. Et il a explosé sur le but de Ross Stewart dans le temps additionnel de la première période lors du match aller contre Sheffield Wednesday au bout d’un raide solitaire en contre.

Au match retour de cette demi-finale de play-offs, la tension est palpable. Sheffield égalise à un quart d’heure de la fin par Lee Gregory. Les deux équipes semblent se diriger vers les prolongations lorsque Patrick Roberts surgit. On joue la 93e minute et Jack Clarke effectue une énième montée sur son couloir. Il centre au point de penalty pour Patrick Roberts. L’attaquant anglais, qui était prêté à Troyes cette saison mais dont le prêt à été rompu par Manchester City en janvier, envoi tout Sunderland au septième ciel. Ou plutôt en finale des barrages.

L’histoire est belle pour ce club historique d’Angleterre. Elle pourrait l’être encore plus si la montée est au bout. Mais pour cela, il faudra battre Wycombe à Wembley samedi en finale.

Suivez toute l’actualité du football anglais sur notre site internet et notre compte Twitter !

À propos de Publisher