Stade rennais - Dynamo Kiev / Genesio : « Confirmer par une belle victoire, et par la manière si on peut » | OneFootball

Icon: Stade Rennais Online

Stade Rennais Online

·5 octobre 2022

Stade rennais - Dynamo Kiev / Genesio : « Confirmer par une belle victoire, et par la manière si on peut »

Image de l'article :Stade rennais - Dynamo Kiev / Genesio : « Confirmer par une belle victoire, et par la manière si on peut »

Avant la réception du Dynamo Kiev, Bruno Genesio était présent en conférence de presse. Groupe : Hamari Traoré est suspendu. Kamaldeen (Sulemana) n'est pas rétabli et continue sa (...)

Groupe : Hamari Traoré est suspendu. Kamaldeen (Sulemana) n’est pas rétabli et continue sa réathlétisation. Il progresse mais pas suffisamment pour envisager de l’utiliser demain. Warmed (Omari) et Baptistes (Santamaria) sont en réathlétisation. Xeka n’est pas qualifié. La nouvelle mauvaise nouvelle, c’est Jérémy Doku qui est absent aussi. Il a pris un coup sur la cuisse et sera absent pour le match de demain. On va attendre quelques jours pour en savoir plus. Martin (Terrier) va bien.

Match important : Pour les 3 premières places je suis d’accord, mais rien ne sera définitif même en cas de victoire. On aura encore trois matchs à jouer. Ce sera déjà une option de prise par rapport à notre match à l’extérieur. C’est une équipe qui a perdu 2-1 à la dernière minute face à Fenerbahçe. Ça nous donne un aperçu de cette équipe bien organisée. Ce ne sera pas une partie de plaisir.

Dynamo Kiev : Ils ont beaucoup de joueurs étrangers, et un contexte actuel pas idéal par rapport à la guerre, aux conditions d’entraînement, de trajet. Ce n’est pas l’idéal pour jouer au football mais ça reste de très bons footballeurs, un club qui a toujours formé de très bons joueurs. Je pense qu’en ce moment ils ont encore plus envie de montrer que c’est un peuple fort. On s’attend à une confrontation très compliquée. C’est une équipe très cohérente avec un coach à la grande expérience internationale. Tous les matchs de Coupe d’Europe sont difficiles. On aura le public derrière nous, encore plus nombreux que face à Fenerbahçe. On aura envie de montrer qu’on est présents.

Exigence : C’est mon travail qui veut ça, même si j’étais satisfait, ça ne s’est peut-être pas vu. Je crois que si on veut progresser, ça passe par l’exigence, par les petits détails qu’on veut améliorer. C’est vrai qu’on est sur une dynamique positive au niveau du contenu et des résultats. On a envie de confirmer par une belle victoire, et par la manière si on peut.

Assignon : Je l’ai souvent dit, on a un groupe de qualité, et en quantité suffisante pour pallier les différentes absences ou pépins qu’il peut y avoir dans une saison. Lorenz a déjà répondu présent par le passé. Je n’ai aucun doute sur ça. Ce que j’attends c’est qu’il joue avec ses qualités, différentes de celles d’Hamari. Qu’il s’exprime comme il l’a toujours fait avec la confiance.

Message passé à Assignon : J’en parle souvent avec lui, avec Adrien Truffert qui a un peu les mêmes défauts de leurs qualités. De la générosité, beaucoup de volume de jeu. Et parfois il y a des courses qu’ils font qui sont parfois inutiles car faites à des moments où ils ne pourront pas recevoir le ballon. Elles leur coutent énormément et peuvent leur faire manquer de lucidité. Je ne veux pas les brider mais les amener à avoir une réflexion tactique qui va leur permettre d’éviter des courses inutiles qui vont parfois leur permettre d’être plus performants.

Evolution d’Assignon  : Il progresse, car même s’il n’a pas de temps de jeu avec nous, il travaille à l’entraînement, avec des compléments d’entraînement tactiquement, techniquement et athlétiquement. C’est un garçon qui ne se pose pas de question, là pour progresser même si parfois il est frustré par le temps de jeu qu’il a mais il prend tout ce qu’il a à prendre, avec nous ou son capitaine dont il est très proche. Ce ne sera que du bonus pour la suite. J’ai confiance en lui, on sait que c’est un jeune joueur encore, sur qui on comptera à l’avenir au Stade rennais.

Bonne période : C’est vrai que notre début de saison ressemble étrangement à celui de la saison dernière avec un mois d’août où on a eu un peu de mal, et un mois de septembre beaucoup plus encourageant. Il y a beaucoup de similitudes, est-ce que c’est une coïncidence ou pas, je ne sais pas. On est sur une bonne dynamique. Je trouve que l’équipe retrouve des automatismes offensifs intéressants. On doit encore garder une maturité, de gestion de matchs encore meilleure que ce qu’on a fait. C’est là qu’on doit s’améliorer.

Gouiri - Kalimuendo : On a un groupe de 23-24 joueurs de champ qui peuvent tous prétendre à débuter les matchs. C’est mon job de concerner tout le monde et de garder un niveau d’équipe élevé. Je dois aussi tenir compte de l’enchainement des matchs, des caractéristiques des joueurs. Certains ont été blessés et il faut être vigilant pour ne pas les remettre dans le rouge trop vite et trop tôt. D’autres ont moins joué récemment, notamment des internationaux. Il faut aussi les concerner. Je sais que le niveau de l’équipe ne baissera pas quel que soit le onze de départ. Il y aura des changements demain dans le onze de départ.

4-4-2 : Ce n’est pas que le système. On avait besoin aussi de matchs ensemble, de temps de jeu d’équipe ensemble. L’effectif a été un peu changé à des postes clés, et ça demande du temps, de l’adaptation. On est mieux, aussi parce que j’ai la chance d’avoir des joueurs de qualité. On doit encore mieux faire.

Majer : Je pense qu’il peut jouer dans un 4-4-2, c’est un joueur intelligent, technique qui a du volume de jeu. Ce n’est pas lui qui gagnera des ballons de la tête ou dans les pieds de l’adversaire, mais par son placement et son intelligence il est capable de récupérer des ballons. Il fait partie de ceux qui le font en contre-pressing. Dans les deux de devant ? Ça peut être une option, on l’a fait la saison passée.

Terrier davantage milieu gauche : Oui mais ça lui fait du bien. Il est capable (de retours défensifs). On a vu qu’il était impliqué dans ce domaine. Quel que soit le système dans lequel on joue, il est aujourd’hui impossible de défendre avec un ou deux joueurs de moins.

Accueil du Dynamo Kiev : Ça reste un match de football. Je crois que le club a invité 200 personnes d’origine ukrainienne, je trouve que c’est un très beau geste. Evidemment on a tous une solidarité par rapport à ce qu’il se passe en ce moment chez eux, c’est on ne peut plus normal. Mais pour nous demain c’est un match de football contre une équipe qui va venir avec des qualités, et qui va être difficile à battre.

À propos de Publisher