[SPP 3-4 OL] La Remontada Lyonnaise | OneFootball

[SPP 3-4 OL] La Remontada Lyonnaise

Logo : Cœur de Gone

Cœur de Gone

Pour cette 3ème journée d’Europa League, Peter Bosz avait décidé de faire un peu tourner son effectif. Pour permettre à Dubois, Emerson, Caqueret et Paquetá de se reposer (avant d’affronter l’OGCN dimanche et/ou pour un retard à la causerie), le coach lyonnais avait décidé d’aligner Gusto, Kadewere, Henrique et Thiago Mendès dans le XI titulaire.

À peine le coup d’envoi sifflé que l’OL est déjà mené 0-1 à Prague. Sur un centre venu de la droite, Haraslin, laissé bien seul, peut décocher une frappe qui, détournée par Denayer, trompe Lopes. Le manque d’agressivité de la défense lyonnaise coûte cher à des Lyonnais un peu amorphes en cette entame de match cauchemardesque. Un but qui change forcément la physionomie de la rencontre, le Sparta Prague pouvant faire reculer son bloc pour mieux tenter de prendre la défense lyonnaise dans son dos, en particulier sur les côtés où Gusto et Henrique laissent des boulevards ! Pris par le contre pressing tchèque, l’OL a toutes les peines du monde à ressortir les ballons et encore plus à se mettre dans de bonnes dispositions offensives. Il faut attendre la 18ème minute pour voir les Lyonnais, par l’intermédiaire de Toko-Ekambi, se créer une première opportunité. Hélas, sur cette occasion, le Camerounais était hors-jeu. Plus grave sur le contre, Haraslin, encore lui, double la mise. Par un bon crochet, il décoche une frappe au premier poteau que Lopes ne peut arrêter. Sparta 2-0 OL. Avec un milieu peu agressif à la récupération, une défense sur le reculoir et une attaque bien maladroite techniquement, l’OL est en train de passer complètement à côté de son match.

36e, Kadewere, bien lancé en profondeur, se retrouve seul devant Nita mais perd son face-à-face. Les Lyonnais sont un peu mieux en ce dernier quart d’heure de la première mi-temps ; le pressing moins fort de leurs adversaires, leur laissant enfin un peu plus d’espace. Récupérant plus haut les ballons, les attaquants réussissent enfin des combinaisons offensives… mais le manque de justesse technique (passes trop longues de Shaqiri, contrôles trop longs de Kadewere…) empêche les Lyonnais de revenir un peu dans la partie. Par des balles en profondeur plein axe, l’OL met en difficulté la défense adverse mais ce jeu entraîne énormément de déchets. À la 40e, si le contrôle de Toko est encore un peu long, celui-ci parvient néanmoins à reprendre le ballon pour le mettre au fond des filets. Sparta 2-1 OL.

Peter Bosz, peu satisfait de la tournure des événements, décide d’apporter du sang neuf dès le début de la seconde période avec les entrées d’Emerson (Henrique mis une nouvelle fois en grosse difficulté sur son côté) et surtout de Paquetá en avant-centre, un changement qui change tout. Paquetá par son jeu en pivot, sa conservation de balle, ses percussions… permet de remonter le bloc lyonnais d’un cran. Plus que par son placement, Paquetá bonifie les ballons qu’il joue et sert idéalement ses partenaires, rendant ses coéquipiers meilleurs. Avec un tel joueur, à un tel niveau, l’OL est transfiguré. Bien loin du niveau de la première mi-temps, les Lyonnais vont dominer cette seconde période de la tête et des épaules. Si Toko-Ekambi ne cadre pas sa frappe, Aouar quelques minutes plus tard ne rate pas l’occas’ de remettre les deux équipes à égalité sur un centre de Shaqiri (53e).

Dominateur au milieu et bien plus précis techniquement, l’OL parvient à déstabiliser complètement les Tchèques sur un très beau mouvement collectif qui aboutit à un centre en retrait de Toko-Ekambi repris magnifiquement par Paquetá (67e). Sparta 2-3 OL. L’OL a réussi à renverser le score en moins de 25 minutes ! Malheureusement, défensivement, les Lyonnais restent encore peu sereins, surtout Malo Gusto qui, par manque d’expérience, commet une nouvelle faute qui lui vaut un nouveau carton. Pour le dernier quart d’heure de la rencontre, l’OL va devoir jouer à 10. 88e, sur un bon service de Guimaraes, Toko-Ekambi semble clore le match en inscrivant son 5e but de la compétition en 3 matchs. Sparta 2-4 OL. Mais, cette rencontre reste folle. Si à la 93e, le Sparta inscrit un but logiquement refusé pour une position de hors-jeu, Lopes doit à nouveau aller chercher le ballon au fond de ses filets… à la 96e ! Sparta 3-4 OL.

Avec cette victoire, l’OL consolide sa première place au classement. Avec 9 pts en 3 matchs, les Lyonnais sont presque déjà qualifiés pour le prochain tour. Avec 5 points d’avance sur ses adversaires du soir, 6 sur les Rangers, ils n’ont plus que quelques points à prendre pour être certains de finir premiers (et donc s’éviter un tour supplémentaire contre les 3e de la LdC).

Photos par Icon Sport.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher