Son envie de devenir coach, la Juventus, la Serie A du passé…David Trezeguet se livre | OneFootball

Icon: Juventus-FR.com

Juventus-FR.com

·28 novembre 2023

Son envie de devenir coach, la Juventus, la Serie A du passé…David Trezeguet se livre

Image de l'article :Son envie de devenir coach, la Juventus, la Serie A du passé…David Trezeguet se livre

Invité sur la Bobo TV, une émission réputée en Italie sur le thème du football, la légende David Trezegiet s'est livré sur différents sujets. L'ancien attaquant star de la Juventus a évoqué le passé, mais également son envie de devenir coach.

Son arrivée à la Juventus :


Vidéos OneFootball


« Je le dis souvent, au-delà de la qualité de chacun d'entre nous, je suis arrivé quand le championnat italien était réel, les attaquants voulaient y aller. Un championnat où tu jouais avec Ronaldo, à la Juve il y avait Del Piero. Batistuta, Totti... C'était le championnat. Pour moi, je suis arrivé en 2000, après le but au Championnat d'Europe et la Juve attendait quelque chose de plus de moi. Avec le temps, j'ai été à la hauteur de l'histoire de la Juventus. La Juve reste l'une des plus importantes, où les attaquants laissent leur marque en marquant des buts. »

L'âge d'or de la Serie A :

« Nous avons eu la chance de jouer ces championnats en vous trouvant là le dimanche. Contre nous, vous trouviez Maldini, Mihajlovic, Couto, Cannavaro, Thuram... C'était amusant en même temps. Le football a changé, pour le meilleur et pour le pire, mais il y a une vérité. Ces championnats des années 90 à 2000 ont été les plus compétitifs d'Italie. Avec le président, c'était facile de parler : il fallait marquer des buts et gagner le championnat. C'est là que l'on devient plus fort mentalement, que l'on veut devenir un joueur de ce niveau. Quand j'ai atteint les 100 buts en Italie, j'ai d'abord pensé que je faisais partie d'un petit groupe de joueurs incroyables, au-delà de l'image et de la pensée, de l'entraînement et de la détermination à la base. J'ai eu la chance de jouer à la Juve, mais aussi d'avoir joué avec et contre tant de champions. Je devais toujours travailler plus dur. Tout cela m'a donné la chance de jouer 10 ans à la Juve, je suis entré dans l'histoire et quand vous arrêtez, vous vous rendez compte que vous avez laissé une trace importante. Les gens le reconnaissent. »

La Juventus cette saison :

« Je la suis, pour moi c'était l'équipe la plus importante. Il y a eu de grands changements. Elle reste compétitive, une Juve qui ne joue pas les coupes et d'une certaine manière, même si historiquement ce n'est pas comme la Juve, cela compte beaucoup. Jusqu'à présent, elle est protagoniste et consciente qu'elle devra faire un grand championnat. »

Son envie de devenir coach :

« J'ai commencé cette nouvelle aventure, je veux entraîner. Je suis venu ici pour construire mon nouveau staff. Maintenant, j'attends ma chance, voyons que plusieurs championnats se terminent et nous verrons ce qui se passera. C'est certainement la chose la plus importante pour moi, si cette chance se présente et que je l'attends depuis longtemps... Avant la fin de ma carrière, j'ai essayé le management sportif. Je pense que le manager peut faire plus, je pensais que j'avais une idée plus ouverte, que je pouvais contribuer sous un autre angle, avec une autre perception. Ce n'est pas facile partout, pas seulement en Italie, les managers donnent peu de place aux anciens joueurs. »

Il attend le bon moment pour débuter :

« J'ai suivi le cours d'entraîneur ici en Amérique du Sud et j'ai décidé de voir autre chose et de commencer cette nouvelle aventure, je me suis préparé pendant deux ans avec un staff, beaucoup de football, en attendant la bonne occasion pour vérifier l'idée, le désir, de donner une contribution au football pratiqué. Je veux entraîner une équipe première, j'attends le moment. Tout dépend des résultats, c'est la vérité. Les projets sont ce qu'ils sont, mais ce sont les résultats qui comptent. Je veux commencer avec une première équipe. » (Déclarations via Ilbianconero.com)

À propos de Publisher