Romain Molina : “Pour véritablement sauver Bordeaux, il faut qu’il y ait un milliardaire à la Ratcliffe qui mette le pognon. On a déplacé le problème, c’est une métastase” | OneFootball

Romain Molina : “Pour véritablement sauver Bordeaux, il faut qu’il y ait un milliardaire à la Ratcliffe qui mette le pognon. On a déplacé le problème, c’est une métastase”

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

« Les dirigeant précédents ont mangé sur la bête, on a mangé sur le cadavre des Girondins. Gérard arrive et ‘sauve le club’, mais il a mis un sparadrap sur une hémorragie. Il ramène un peu d’argent, il est vrai, le reste ce sont des prêts. Pour véritablement sauver Bordeaux, il faut qu’il y ait un milliardaire à la Ratcliffe qui mette le pognon. On a déplacé le problème, c’est une métastase quelque part. On déplace la tumeur. Il y a toujours autant de dettes, il y en a même encore plus, et il va falloir les rembourser. La situation sportive est catastrophique, le choix de Petkovic n’a pas été le bon, l’effectif… On promet plus de 40M€ de ventes à la DNCG, on les attend encore, ce n’est pas grave visiblement. On dit qu’il faut sauvegarder les emplois, c’est d’ailleurs pour ça que Charles Biétry est en train de faire une purge interne… Cette semaine, tu as le médecin et l’un des photographes qui a été dégagé. Les féminines, on est en train de dégager les meilleures joueuses… Là, on est en train de faire du low-cost. C’est normal, parce que le club doit être plus présentable financièrement… Sud Ouest et L’Equipe annoncent des pertes record… Ils vont refaire comment pour repartir la saison prochaine Bordeaux, que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue 2 ? Il va falloir rembourser les prêts… Mais bon, tout va bien parce que derrière on fait un numéro de communication, des grandes annonces avec Koscielny, Gérard Lopez parle d’Institution…  Avec ça, il a ses deux porte-paroles, à commencer par Florian Brunet qui est chez les Ultras. Dès que vous critiquez Gérard Lopez, vous êtes avec Longuépée… Sauf que les joueurs n’en peuvent plus. Ils n’en peuvent plus de la direction, et de la propagande qu’il y a […] Quand on rend très important Diabate33 sur les réseaux… Ces gens-là se croient presque décisionnaires : on embobine les gens. Maintenant, on va rester sur les faits. Quand Gérard Lopez était en F1, ça s’est fini avec des impayés. Il a géré le club du Fola Esch au Luxembourg, une enquête a été ouverte vis-à-vis de la gestion. Il a été dégagé du LOSC parce qu’il n’a pas pu rembourser. Il y a une enquête en Italie pour le transfert de Victor Osimhen. A Mouscron, aujourd’hui les salaires ne sont pas payés. Et on n’a même pas amené l’origine des fonds. Alors oui, on a de l’énergie, de l’ambition, parfois des résultats, mais Gérard Lopez, c’est tout ça dans le foot. Vous savez quoi, je lui dis bravo. Malgré ça, la DNCG, les politiques, tout le monde lui mange dans la main. Le Club Scapulaire pareil. Vu que tout le monde ne dit rien, bravo Gérard, mais quand ça va tomber complètement, il ne faudra pas pleurer, et ça ne sera pas que de sa faute ».

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher