Real Madrid : les Bleus, Mbappé, Mourinho... Benzema lâche ses dernières vérités ! | OneFootball

Real Madrid : les Bleus, Mbappé, Mourinho... Benzema lâche ses dernières vérités !

Logo : OnzeMondial

OnzeMondial

Karim Benzema, l'attaquant du Real Madrid, s'est confié dans un entretien à Canal Plus à l'occasion de cette soirée de Ligue des champions.

Hier, Canal Plus avait déjà dévoilé un petit extrait de l'interview de Karim Benzema, où celui-ci évoquait son rêve de plus en plus palpable de Ballon d'Or. Suite des propos de l'attaquant du Real Madrid ce mardi avant les matchs de Ligue des champions. L'attaquant madrilène, dans un entretien avec Olivier Dacourt, a évoqué de nombreux sujets chauds. Morceaux choisis.

Sur son exigence au quotidien...

Dans ma tête tant que je réussis pas, que je deviendrais pas un grand joueur, je ne partirai pas. Je ne travaillais pas assez en salle. Je ne faisais pas attention à ce que je mangeais. Je n'avais pas pris conscience qu'au Real, il ne faut pas être performant que pour les matchs mais aussi pour tout ce qui se passé à côté (…) Moi c'est venu petit à petit. J'ai pris conscience il y a 3-4 ans, à 30 ans.

Sur ses rapports difficiles avec Mourinho

Mourinho a été très dur mais toujours derrière moi. Le chat est devenu ce qu'il est devenu. C'est un entraîneur qui a compté mais si on n'a pas toujours été d'accord.

Sur son profil pas uniquement buteur

Un numéro 9 doit marquer, moi j'ai grandi avec un autre football, faire des passes dé, participer au jeu. J'aime marquer et faire marquer. Je préfère être un attaquant complet que numéro 9 buteur. Tout le monde peut marquer des buts. Etre complet ce n'est pas pour tout le monde.

Sur son retour gagnant en équipe de France

Le club m'a permis de revenir en sélection. L'équipe de France était toujours dans ma tête. C'était une double motivation en club. Au début, c'était difficile. Mais ça m'a permis de me reposer et d'être performant avec mon club. Tu t'entraînes avec les jeunes, c'est difficile mais je n'ai pas lâché. Il ne faut pas louper. D'autres ont plus de joker. C'est normal, c'est le haut niveau. (…) Je sens que je fais l'unanimité quand on se déplace en EDF (hôtel, stade), tout le monde est content de me voir, ça me motive encore plus. La Coupe du monde ? Il faut qu'on gagne le prochain match, qu'on se qualifie. Bien sûr que c'est un objectif

Sur Mbappé et sa venue au Real Madrid

On peut tous tirer des pénaltys. Ca faisait un moment qu'il avait pas marqué. Il avait raté contre la Suisse. Je voulais qu'il marque. Mais il n'y a pas que les buts. Ca fait un moment qu'on regarde que les stats et pas ce que le joueur fait sur le terrain. J'ai une très bonne relation avec lui. On s'entend bien ensemble. ça se voit sur le terrain. On parle de tout. Je n'ai même pas besoin de lui parler du Real. Tout le monde aimerait y jouer.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher