Onefootball

Raheem Sterling va financer les funérailles de Damary Dawkins, adolescent décédé d'une leucémie


Raheem Sterling prendra en charge les funérailles de Damary Dawkins, le jeune adolescent passé par Crystal Palace décédé d'une leucémie le mois dernier à l'âge de 13 ans. La famille du jeune garçon avait ouvert une page de collecte de fonds afin de recueillir 15 000 £ pour la cérémonie après la tragédie, le 17 mars. Sterling a soutenu une campagne visant à trouver un donneur de cellules souches pour l'adolescent, qui a récidivé en février après une greffe en décembre.

La star de Manchester City lui a rendu hommage sur le terrain quelques jours après sa mort, lorsqu'il a marqué pour l’Angleterre contre la République tchèque, levant son t-shirt pour montrer une photo de lui aux côtés du jeune homme. Après le match, il avait confié toute son émotion : "Je pensais que je devais faire quelque chose pour essayer de donner un peu de sourire à sa famille". L'attaquant anglais, qui avait noué des liens forts avec l'adolescent, va financer ses funérailles."Damary était un jeune homme spécial qui a touché beaucoup de vies, y compris la mienne", a-t-il ajouté, le décrivant comme "un exemple pour nous tous" et le félicitant de rester "positif jusqu'à la fin". Les deux hommes entretenaient des relations étroites et parlaient régulièrement pendant que Sterling rendait visite au jeune garçon à l'hôpital.

Tony, le père de Damary, a été touché par les marques d'affection de l'attaquant de City. "Ce fut une agréable surprise. Je savais qu'ils avaient l'habitude de parler parce que [Sterling] est venu à l'hôpital, ils ont joué au billard ensemble et apparemment, ils ont échangé leurs numéros. Je me souviens que quand Crystal Palace a joué à Manchester City et qu'ils perdaient, Damary, revêtu de son survêtement avec le badge Crystal Palace, a pris une photo et l'a envoyée à Raheem".

"C'était très, très touchant et approprié. Je sais que Damary a touché son cœur. Il s'est battu jusqu'au bout et je le le vois comme un soldat, je lui tire mon chapeau. Je n'ai que du respect pour lui. Personne ne savait jusqu'à ce que je dise à quelqu'un qu'il avait un cancer, ils ne l'auraient jamais cru. Il ne s’est jamais jamais plaint, il n’a jamais gémi, il a continué à faire tout ce qui était en son pouvoir et à faire ce qu’il devait faire. Il n'a jamais vraiment pensé à lui-même, il a juste pensé aux autres."

powered by Onefootball