Quentin Lecoeuche (VAFC) : « Vivre de meilleurs moments dans le futur » | OneFootball

Quentin Lecoeuche (VAFC) : « Vivre de meilleurs moments dans le futur »

Logo : Le 11 HDF

Le 11 HDF

Après un exercice 2021-2022 des plus compliqués, le VAFC va devoir sérieusement lever la tête dès cet été. Le piston gauche Quentin Lecoeuche se confie sur ses attentes pour la prochaine saison.

Comment avez-vous accueillie la nouvelle du retour au centre de formation de Christophe Delmotte la saison prochaine ?

J’ai appris ça pendant mes vacances. On aura sans doute plus d’explications à la reprise. C’est un choix du coach ou du Président. Je voulais le remercier pour la saison que l’on a fait, on a quand même assuré le maintien. Même si ce n’était pas tout beau tout rose, on a quand même assuré le principal. Ce n’est pas facile, une première expérience en tant qu’entraîneur professionnel, dans un club où on te demande tout de suite des résultats sans avoir proposé ton projet de jeu, ce n’est pas facile à gérer. Je pense que la mission maintien est accomplie. C’était peut-être son choix de retourner avec la formation, parce que toutes les conditions n’étaient pas réunies pour qu’il continue. On en saura un peu plus plus tard.

Le fait de ne pas avoir d’entraîneur, avec un club mis en vente récemment, cela ne vous fait pas peur ?

C’est difficile de se projeter. Après moi, je me concentre sur le côté sportif. Moi, mine de rien, je ne peux pas y faire grand chose. Dans mon cas personnel, il me reste un an de contrat à Valenciennes, je n’ai pas de signe de la part du club. Je ne sais pas si on va compter sur moi, si je peux m’engager dans l’avenir avec le VAFC. Il y aura des discussions dans les prochaines semaines, et on verra bien ce qu’il en est.

On imagine que vous ne souhaitez pas revivre la même saison que celle qui vient de se finir…

C’est sûr, on en parlait entre nous, c’est pesant, usant mentalement de jouer le maintien jusqu’à l’avant-dernière journée. On est un groupe qui méritait mieux que ça. Pas forcément le top 5 comme l’objectif était, mais on méritait mieux que cette seizième place. On a le chance de recommencer la saison avec les compteurs à zéro. Il va falloir bien la démarrer pour ne pas être dans la même situation que l’année dernière, et prendre du plaisir. On a vu que quand il y avait des résultats, et qu’on a vu cette ferveur à Valenciennes sur les derniers matches. Quand on est footballeur et qu’on joue dans des stades comme ça, je prends vraiment du plaisir. On a envie que ça se reproduise.

Il y aura du mouvement cet été, le groupe va changer, vous appréhendez ces changements ?

On est un groupe qui s’entendait très bien. Même les joueurs un peu moins concernés n’ont pas tiré vers le bas. C’est un groupe qui est sain, tout le monde s’entend. J’ai plus d’affinités avec ceux que j’ai connu à la formation comme Gaëtan (Robail), Baptiste (Guillaume), un peu Julien (Masson) aussi, le groupe des Nordistes (rires). Même avec les plus anciens, il y avait une bonne ambiance. C’est un groupe qui vivait vraiment bien, des fois dans des saisons comme ça, le groupe se déchire un peu et ça part dans tous les sens. Mais ce n’était pas le cas. Je suis content d’avoir trouvé un groupe où ça se passe comme ça.

Un groupe qui vit bien, cela peut amener des bons résultats, avec l’exemple de Lens cette saison…

Exactement. Quand on a assuré le maintien, on a fait la fête entre nous, il y avait quelque chose derrière. Si on arrive à avoir des meilleures résultats, il y a vraiment un truc qui peut se créer avec ce groupe.

Un mot pour les supporters, qui ont voté en masse pour vous lors de l’élection ?

Un grand merci à tous, certes c’est anecdotique mais ça me fait plaisir. C’est encourageant, j’ai passé une bonne première année ici à Valenciennes, j’ai rencontré des bonnes personnes, que ce soit les supporters ou même les gens du club. Ca me fait plaisir et merci à eux. J’espère que l’on va vivre de meilleurs moments dans le futur. Merci pour leur confiance, maintenant c’est à moi de faire en sorte que ça continue, et que les gens m’apprécient encore plus (rires).

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher