Quel milieu de terrain pour les Girondins contre Strasbourg ? | OneFootball

Quel milieu de terrain pour les Girondins contre Strasbourg ?

Logo : WebGirondins

WebGirondins

Avec 3 joueurs indisponibles dans l’entrejeu, Vladimir Petkovic va devoir se creuser la tête pour trouver une animation cohérente au milieu de terrain contre Strasbourg, dimanche à 15h.

Le match d’après. Défaits lourdement à Rennes (6-0), les Girondins vont devoir rebondir ce dimanche avec la réception de Strasbourg. D’autant plus que l’avenir de l’entraîneur des Marine et Blanc Vladimir Petkovic est en jeu.

L’entrejeu bordelais dépeuplé

Ce dernier sera privé de plusieurs joueurs au milieu de terrain et va devoir une nouvelle fois créer une alchimie dans l’entrejeu. En effet, Junior Onana (CAN), Issouf Sissokho (suspension) et Otavio (écarté du groupe) sont d’ores et déjà absents pour la rencontre contre les Alsaciens.

Ainsi, en l’état actuel, Vladimir Petkovic dispose de seulement 3 joueurs capables d’évoluer dans ce secteur. À savoir, Tom Lacoux, Fransergio et Yacine Adli qui peut redescendre d’un cran par rapport à son poste préférentiel, milieu offensif.

Une rigueur tactique conduit par la créativité d’Adli

Si l’on se fit à la continuité des choix tactiques de l’entraîneur bordelais, il est fort à parier que les Marine et Blanc vont évoluer avec 2 joueurs devant l’axe central. Depuis la victoire contre Reims (3-2) le 31 octobre dernier, Bordeaux a évolué systématiquement avec 2 joueurs devant son arrière-garde.

De plus, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux privilégie souvent un positionnement de Yacine Adli proche de son buteur. En effet, sur les 16 matchs où le joueur bordelais a démarré, il a été aligné 14 fois au poste de milieu offensif ou de faux neuf que ce soit en 4-2-3-1, 4-4-2 ou encore 3-4-2-1.

La raison est simple: sa créativité est essentielle aujourd’hui pour des Bordelais souvent en panne d’inspiration et qui s’en résout à son talent.

Il paraît donc impensable que Vladimir Petkovic le fasse redescendre dans l’entrejeu d’autant plus que le joueur prêté par l’AC Milan n’est pas à l’aise dans la couverture défensive.

Une relation à parfaire

Si nous suivons bien la philosophie de Vladimir Petkovic, il ne reste donc plus que deux joueurs capables d’évoluer dans l’entrejeu, Tom Lacoux et Fransergio. Si c’est ce tandem qui est choisi par l’entraîneur bordelais, ce sera la deuxième fois que les deux hommes sont alignés ensemble dans un milieu à deux.

Pour rappel, les deux avaient disputé l'entièreté du match à Troyes avec plutôt du succès car les Marine et Blanc s’étaient imposés deux buts à un dans l’Aube.

En outre, les deux hommes ont des qualités qui peuvent se compléter. Tom Lacoux apporte une vraie sécurité à l’équilibre défensif de son équipe mais manque d’impact sur le plan offensif. Ce que peut apporter Fransergio quand il est performant.

Malheureusement, le joueur arrivé en provenance de Braga pour 4,5 millions d’euros a trop peu montré de quoi il était capable. Et si son association avec Tom Lacoux pouvait lui permettre de retrouver son niveau ? Réponse, dimanche à 15h face à Strasbourg.



Mentionné dans cet article

À propos de Publisher