Quel football en France pour 2021 ?

Logo : UltimoDiez

UltimoDiez

Image de l'article : Quel football en France pour 2021 ?

Si la mal-aimée année 2020 ne tirera sa révérence que dans quelques semaines, Ultimo Diez s’est levé tôt et tente déjà d’imaginer à quoi pourrait ressembler la planète football l’an prochain, au pays des 67 millions de sélectionneurs.

Quel exercice plus difficile que celui de la prédiction ? Moult paramètres sont à prendre en considération et une connaissance accrue du domaine est exigée, ou du moins fortement conseillée. Mais nous, rien ne nous fait peur chez U10. Dans une fiction légèrement parisiano-centrée, qui ne se veut en rien réaliste, nous allons tenter de dresser les grandes lignes du ballon rond de demain. A lire à tête déconfinée.

Il ne faut pas prendre Labrune pour une blonde

Dès les premiers jours de janvier 2021, Vincent Labrune donne le ton de la nouvelle année. Dans une grande interview accordée à L’Equipe, il attaque frontalement Mediapro sur sa gestion financière désastreuse et dévoile que des discussions avec Canal+ sont sur le point d’aboutir. Quelques jours plus tard, Maxime Saada, le directeur de la chaîne cryptée, annonce par le biais d’un communiqué que Canal devient le diffuseur exclusif de la Ligue 1. En coulisses, on gronde. Plusieurs dirigeants français arguent déjà que le prix de rachat des parcelles de diffusion est dérisoire et que les clubs subiront de terribles pertes.

Pourtant c’est bien sur Canal que les amateurs de foot suivront la Ligue des Talents cette année. Et elle vaut le détour. À cause de l’éternel Covid-19, les matchs de Coupe de France ont été reportés à une date ultérieure et le mois de janvier est exclusivement consacré à la Ligue 1, qui semble retrouver des couleurs malgré le temps glacial. Après une nouvelle série inédite de six défaites en Ligue des Champions, auréolée d’un très amer 3-0 contre l’Olympiakos au Vélodrome, l’OM réagit. Téji Savanier et Olivier Giroud débarquent en grande pompe sur la Canebière pour redonner du souffle aux hommes de Villas-Boas.

« Commencer à jouer au foot »

Si Lyon décide de ne pas tenir compte du mercato hivernal, cela n’empêche pas les Gones d’accélérer aussi et d’être dans le rétroviseur du Paris Saint-Germain en Ligue 1, avec son rival olympien. En conférence de presse, Thomas Tuchel s’en amuse : « Vous vouliez du suspense ? Et bien cette année nous ne serons peut-être pas champions ! » Leonardo grince des dents. Après une nouvelle défaite à Leipzig et un nul arraché péniblement face à Manchester, le PSG n’a pas fait mieux qu’une troisième place en Ligue des Champions, synonyme d’un reversement en C3. Rêvons plus grand qu’ils disaient.

« Il ne va pas falloir faire les fines bouches et enfin commencer à jouer au foot », assène Noël Le Graët à destination du PSG, alors que les Rouge et Bleu entament la phase finale d’Europa League. Message reçu, les hommes de Thomas Tuchel se hissent tant bien que mal en finale en éliminant successivement Wolfsberger, Villareal, les Rangers et Benfica. Le LOSC s’arrêtera en quart, après un avoir vaillamment lutté face à l’AS Rome. Sur le terrain, Kylian Mbappé traîne son spleen. Le PSG semble déjà loin dans sa tête et l’envie d’écrire une nouvelle page loin de l’Ile-de-France semble le hanter.

Ce n’est qu’un au revoir…

Si les beaux jours semblent arriver, à Lyon c’est la douche froide. Malgré de belles prestations pendant l’hiver, les Gones pointent à la sixième place du championnat à la fin de la 38ème journée. Ironie du sort, les hommes de Rudi Garcia disputeront quand même une Coupe d’Europe : la fameuse Ligue Europa Conférence, sorte de Coupe Intertoto moderne. Deux ans sans la C1 et s’en est trop pour les supporters, qui demandent la démission de Jean-Michel Aulas. « Jean-Mich’, on te préfère parti que sur Twitter ! » peut-on entendre sur la place Bellecour de Lyon, en référence aux piques adressées à Edith Cresson aux débuts des années 1990. Nostalgie quand tu nous tiens.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le PSG est tout de même parvenu à glaner péniblement un dixième titre de champion de France, en plus d’une victoire en Ligue Europa face à l’AS Rome, juste devant l’OM et Lille. Rennes et Monaco joueront quant à eux la C3. Mais après les réjouissances arrive le temps de la grande lessive. Mbappé signe au Real Madrid pour une somme avoisinant les 200M d’euros en emportant dans ses bagages Eduardo Camavinga. Houssem Aouar décide de rallier Arsenal et Florian Thauvin dépose ses valises à l’AC Milan.

Tout ça pour ça

La Ligue 1 n’a pas le temps de panser ses plaies que débute déjà l’Euro. Didier fait du Deschamps et décide d’appeler Moussa Sissoko, Olivier Giroud et Steven Nzonzi. La France retient son souffle. Après une entame réussie face à la Mannschaft (3-0), les Bleus chutent face au Portugal (1-2) avant de caler face à la Hongrie (1-1). La formation tricolore est repêchée pour les huitièmes de finale malgré une troisième place. Mais face aux Belges, Mbappé et consorts peinent à sortir la tête de l’eau. Kévin De Bruyne, double vainqueur de la Premier League et de la Ligue des Champions, éteint les espoirs français dans les arrêts de jeu. Le retour en France est glacial.

« Dans le football, tout va vite et il faut déjà penser à demain », lâche Kylian Mbappé sur le tarmac de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulles, alors qu’il rentre à peine d’un Euro manqué. Mais le nouveau numéro 7 du Real Madrid est désormais concentré sur les Jeux Olympiques, son objectif depuis plusieurs années. Et à raison. Aux côtés de Marcus Thuram, Camavinga ou encore Guendouzi, l’Équipe de France olympique ramènera sans soucis la médaille d’or à Paris.

Vers un renouveau ?

La fin de l’été 2021 amènera avec lui de nouveaux espoirs. L’Émir Al-Thani fait personnellement le déplacement à Paris et tout s’enchaîne très vite. Neymar signe un nouveau contrat de cinq ans, Thomas Tuchel est remercié et remplacé sans ménagement par Mauricio Pochettino et les supporters Rouge et Bleu voient débarquer Erling Haaland, Paul Pogba et Sergio Ramos. Jean-Michel Aulas annonce une transition d’un an avant de laisser la tête de l’OL Groupe à son fils et il se murmure même que des Saoudiens voudraient racheter l’OM de Franck McCourt.

Après un échec assumé à l’Euro 2021, Didier Deschamps fait son mea culpa en conférence de presse et annonce des changements en profondeur en Équipe de France. Si certains voyaient déjà Benzema porté la tunique aux deux étoiles, ils se trompent. Notre DD national laisse les vieux briscards à la maison et choisit de faire confiance à la jeunesse, mais appelle quand même Olivier Giroud. Coaching gagnant, les Bleus prennent leur revanche sur la Belgique en finale du final four de Ligue des Nations. Le Ballon d’Or fait des yeux doux à Mbappé.

Crédit Photo : Icon Sport