PSG/OM – Les tops et flops d’un Classico pénible

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Image de l'article : PSG/OM – Les tops et flops d’un Classico pénible

Pour son 2e match de Ligue 1 de la saison 2020/2021, le Paris Saint-Germain s’est incliné sur sa pelouse au Parc des Princes contre l’Olympique de Marseille sur le score de 0 but à 1 en clôture de la 3e journée de Ligue 1. En manque d’efficacité, les Parisiens perdent leur premier Classico depuis 9 ans. Retour sur cette rencontre tendue avec nos tops et flops.

Les tops –

Alessandro Florenzi : 

Le latéral droit de 29 ans arrivé en provenance de l’AS Rome vendredi sous la forme d’un prêt à option d’achat ne s’est entraîné avec l’équipe parisienne qu’à partir de samedi. Ce qu’il a vite fait oublier une fois sur le terrain avec son énergie, sa qualité défensive et son apport offensif. Capable d’alterner entre débordement et enchaînement dans le cœur du jeu, l’international italien (36 sélections), il a notamment affiché une certaine précision dans ses centres. De quoi espérer de très belles choses, surtout une fois que les buteurs Kylian Mbappé (21 ans) et Mauro Icardi (27 ans) seront de retour.

Un pressing souvent réussi :

On sait que le score fait que beaucoup parlent presque de points négatifs sur ce match et donne le sentiment que Paris s’est complètement raté. Cependant, il ne faut pas oublier que le PSG a globalement dominé cette rencontre, avec notamment un pressing qui a souvent étouffé l’OM et a permis de créer des occasions.

Les flops –

Encore aucune efficacité :

On vient de mentionner les occasions, mais il n’y a pas eu de but. Le souci étant que les Parisiens ont souvent eu le mauvais geste, que ce soit dans le dribble, la passe ou le tir. Et il y a eu un arrêt fantastique de Steve Mandanda, certes. Mais Paris a les armes pour faire bien plus. Cela fait 3 matchs officiels de suite sans marquer, il est temps de retrouver le chemin du but.

La tension : 

Les seuls moments durant lesquels le PSG a perdu le contrôle de la rencontre, c’est quand il s’est déconcentré pour miser sur l’agressivité. Il a alors arrêté de se créer des occasions et a accumulé des cartons jaunes. Les Parisiens ont même craqué en fin de rencontre et ont pris 3 cartons rouges. Leandro Paredes (milieu de 26 ans), Layvin Kurzawa (arrière gauche de 28 ans) et Neymar (attaquant de 28 ans) vont donc être suspendus.

L’arbitrage :

Si les joueurs ont été aussi tendus, c’est aussi à cause de l’arbitrage. Dans les deux sens, il a multiplié les erreurs grossières. De quoi agacer les joueurs. Et il n’a jamais su les calmer, à cause d’une tactique du carton jaune pour chaque débordement qui n’a absolument pas fonctionné. De quoi provoqué la colère après le match du PSG et de l’OM.