PSG/Manchester United – Ménès tacle les Parisiens et Tuchel en particulier

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Image de l'article : PSG/Manchester United – Ménès tacle les Parisiens et Tuchel en particulier

Pierre Ménès est revenu via son blog sur la défaite du Paris Saint-Germain mardi soir au Parc des Princes contre Manchester United (1-2, retrouvez le résumé ici) dans le cadre de la 1ere journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Le journaliste de Canal+ a donc livre son analyse d’un match globalement raté en taclant notamment le coach Thomas Tuchel, coupable selon lui de grosses erreurs.

Ménès « C’est une défaite largement méritée. »

« J’avoue ne pas avoir les mots pour qualifier la prestation du PSG hier soir, face à Manchester. C’est une défaite largement méritée face à une équipe qui lui a été infiniment supérieure. Surtout au cours d’une première période consternante de la part des Parisiens, qui manquaient de rythme, d’envie, d’engagement et de cohérence tactique. À la mi-temps, Tuchel a fait entrer Kean à la place du fantôme de Gueye et cela a été un peu mieux. Paris s’est créé quelques occases. Mais on sentait une fragilité défensive dans cette équipe coupée en deux. Le PSG a eu la réussite d’égaliser sur un très joli but de la tête de Martial contre son camp sur corner. Mais derrière Tuchel s’est trompé pour la deuxième fois de la soirée. La première, c’était d’aligner ce milieu à trois récupérateurs qui ne savent rien faire avec la balle. La seconde en manquant totalement d’humilité ou de lucidité – au choix – lorsqu’il a fait rentrer Rafinha à la place d’Herrera, en gardant ses quatre joueurs offensifs. Alors que c’était déjà miraculeux que Rashford et Martial n’aient pas déjà redonné l’avantage à MU.

Ménès « Il y a quand même ce sentiment diffus que cette équipe n’est pas véritablement coachée. »

À l’arrivée, c’est une défaite totalement méritée pour le PSG. J’ai souvent coutume de dire qu’il existe un PSG avec Neymar et un PSG sans Neymar, mais hier soir malgré la présence du Brésilien, c’était aussi un PSG sans Neymar tant il s’est montré creux physiquement et s’est entêté à jouer seul et à porter le ballon. Il y a quand même ce sentiment diffus que cette équipe n’est pas véritablement coachée. Et ça commence vraiment à bien faire… »

Finaliste de la dernière Ligue des Champions, le PSG était forcément attendu. Mais ce beau parcours de l’an dernier n’a aucune valeur dans cette phase de groupes. Paris commence avec 0 point, comme les autres, et est resté à ce total après cette première rencontre indigne du potentiel de l’effectif. Il n’y a pas eu assez de d’envie, ni rythme, d’intensité, de créativité ou solidarité. Il y a le sentiment que les Parisiens ont oublié tout ce qui a permis de faire un très beau parcours la saison passée.

Bien sûr, les joueurs ont leur part de responsabilité dans un tel échec. Peu importe la tactique ou les consignes, ils devaient faire les efforts. Voir les attaquants aussi peu défendre n’est pas acceptable. Comme le fait de jouer aussi doucement et individuellement avec le ballon.

Mais Tuchel peut aussi clairement être pointé du doigt. Il est revenu à un système en 4-3-3 avec Mbappé en pointe qui a déjà été un échec ces dernières années. Les formules qui ont fonctionné ont été mises de côté. Le coach semblait avoir peur de l’attaque mancunienne, il l’a bien transmis à son équipe. Le coach a ensuite manqué de solution. Il a bien expliqué son changement à la pause venait de la blessure d’Idrissa Gueye (milieu de 31 ans) et non d’une volonté de changer. De quoi donner le triste sentiment que Tuchel ne sait pas encore quoi faire de son groupe alors qu’il est là depuis 2 ans et que les succès de cet été vienne de l’exceptionnelle cohésion du groupe. Forcément, on se pose des questions sur la suite.