PSG/Dijon – Jobard veut «se bagarrer, batailler au Parc des Princes»

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Image de l'article : PSG/Dijon – Jobard veut «se bagarrer, batailler au Parc des Princes»

Ce samedi à 21h, le Paris Saint-Germain (2e) reçoit le Dijon FCO (20e) et sera dans l’obligation de l’emporter après sa défaite ce mardi à domicile en Ligue des Champions face à Manchester United (1-2, retrouvez le résumé ici), dans la première journée des phases de poules. Stéphane Jobard, entraîneur des Dijonnais, s’est présenté en conférence de presse pour évoquer cette rencontre. Dans des propos rapportés par le site officiel du DFCO, ce dernier explique qu’il craint d’affronter cette «bête blessée».

Jobard « je me méfie de l’orgueil des bêtes blessées. »

« On est entre deux matchs de Ligue des Champions, on est un peu l’entremet. On connaît l’orgueil des champions, ils sortent d’une contre-performance contre Manchester United. Ils auront peut-être envie de montrer qu’ils sont toujours performants en championnat. On n’arrive peut-être pas dans les meilleures conditions face à eux. Ils auront peut-être l’envie de se racheter, je me méfie de l’orgueil des bêtes blessées. On s’attend à souffrir samedi soir. Quoiqu’il arrive, il faut se bagarrer, batailler au Parc des Princes.

Jobard « On sait qu’il y aura de la qualité sur le terrain. »

À quelle composition du PSG faut-il s’attendre ? Je ne m’attends à rien, car il y a certainement des problématiques en interne que je ne connais pas. Quant à la gestion physique du groupe, des egos, je ne sais pas…En tous cas, je sais qu’il y aura une équipe compétitive malgré les absents. On a eu la même problématique l’année dernière en Coupe de France, cela ne nous a pas empêché d’en prendre 6 à domicile… On sait qu’il y aura de la qualité sur le terrain, des joueurs qui auront envie de prouver qu’ils méritent de se déplacer à Istanbul, ou de marquer les esprits pour la suite du championnat. »

Le coach des Dijonnais a aussi évoqué le style de jeu qu’il pourrait mettre en place face à cette équipe du PSG. Ce dernier ne compte pas demander à ses joueurs de passer leur match à défendre puisque cela n’est pas gage de réussite comme il le détaille face à la presse.

Jobard «  C’est pourquoi il faut être capable de garder le ballon sous pression et de le ressortir sous pression. »

«Il y a des équipes qui se sont essayées à défendre avec beaucoup d’éléments défensifs, mais sur la durée tu t’époumones. Les Angevins s’y sont essayés, ils ont fini par en prendre 6… Donc te dire que tu vas te renforcer défensivement et que tu vas blinder, c’est compliqué car le talent individuel fait le reste dans les 20 derniers mètres. Ce qui est important, c’est de se donner des temps de récupération avec des possessions de balle un peu plus hautes. Quand les vagues reviennent sans cesse, l’édifice finit par s’écrouler. C’est pourquoi il faut être capable de garder le ballon sous pression et de le ressortir sous pression. C’est le principal challenge quand tu vas au Parc des Princes.»

Logiquement, le club de la capitale aura à cœur de réaliser une grosse prestation afin de renouer avec le succès. Même si en championnat le PSG n’est pas en réelle difficulté, il est très important pour lui de reprendre confiance avant son match de Ligue des Champions de mercredi prochain (à Istanbul, coup d’envoi à 18h55). L’entraîneur parisien, Thomas Tuchel, joue lui aussi très gros, puisqu’un enchaînement de mauvais résultats pourrait clairement lui faire perdre sa place à la tête de cette équipe parisienne alors que l’idée de son remplacement a déjà pris de l’ampleur.

Les Dijonnais devront mettre en place un plan tactique solide afin de ne pas se faire déborder par les vagues parisiennes. Même si cette équipe du PSG semble en difficulté au vu de son dernier résultat européen, en championnat, le talent des joueurs suffit généralement à l’emporter. Malheureusement, c’est bien ça le problème du club de la capitale puisque sa supériorité en championnat masque son manque de fond de jeu qui ressort forcément en Ligue des Champions.

Quoi qu’il en soit les Parisiens se doivent de retrouver le succès ce samedi face à cette équipe dijonnaise. Sinon la spirale négative pourrait mettre en difficulté le club qui connaissait pourtant sa première finale de Ligue des Champions de son histoire face au Bayern Munich (0-1), il y a moins d’un mois. Et ce réveil, comme l’évoque Jobard, pourrait être pénible pour Dijon.

Retrouvez ci-dessous notre dernier Podcast : L’essentiel du PSG – Tuchel en conférence de presse et les absences de Verratti.