PSG/Bruges – Nsoki évoque sa formation à Paris « Leonardo ne voulait pas me vendre » | OneFootball

PSG/Bruges – Nsoki évoque sa formation à Paris « Leonardo ne voulait pas me vendre »

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Passé à la fois par le centre de formation du Paris Saint-Germain mais aussi par le groupe professionnel entre 2017 et 2019, Stanley Nsoki évolue désormais du côté du Club Bruges, qui affronte le club parisien ce mardi à 18h45 dans le cadre de la 6e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Une rencontre au Parc des Princes qui est forcément particulière pour l’ancien Titi parisien, il s’est confié à ce sujet dans Le Parisien. L’occasion de revenir sur son passage à Paris, avec un apprentissage qu’il a savouré même s’il avait tout de même besoin de partir.

Nsoki « découvrir le monde pro comme ça, c’était vraiment enrichissant. »

« C’est particulier, je vais affronter mon club formateur, un club que je supporte, que je porte dans mon cœur. Ce sera encore plus spécial qu’au match aller. Le PSG, c’est tout pour moi. Tout ce que je fais aujourd’hui, ça part de là-bas. C’était du haut niveau sur tous les plans. En pro, n’en parlons pas… Je n’oublierai jamais Paris. On grandit plus vite dans ce vestiaire ? Tu grandis forcément plus vite. J’allais à l’entraînement chaque jour pour être meilleur que la veille, j’étais à l’écoute. J’avais moins de temps de jeu qu’aujourd’hui c’est vrai, mais découvrir le monde pro comme ça, c’était vraiment enrichissant, surtout avec des joueurs comme Thiago Silva. Il était trop exemplaire, il imposait le respect. Pourquoi je suis parti ? Au PSG, j’ai vite senti qu’il y allait avoir des embouteillages. Dans tous les clubs, c’est difficile pour un jeune, et encore plus à Paris où il y a déjà une grande concurrence entre les grands joueurs. Moi, j’avais 19 ans, j’apprenais tous les jours à l’entraînement mais j’avais besoin de mettre ça en application en match. Ce n’était pas possible au PSG ; du coup, j’ai préféré partir pour avoir du temps de jeu.

Nsoki « J’ai quand même joué 16 matchs en professionnel, j’en suis très reconnaissant. »

Les jeunes ont assez leur chance à Paris ? Chacun son parcours. Certains ont leur chance, d’autres pas. Il y en a aussi qui réussissent comme Presko (Kimpembe). Thomas Tuchel, quand j’étais là, avait la volonté de faire jouer les jeunes, mais l’objectif du PSG est de tout rafler, et pour ça tu ne vas pas te priver de joueurs d’expérience. J’ai quand même joué 16 matchs en professionnel, j’en suis très reconnaissant. Quand Leonardo est arrivé, il ne voulait pas me vendre, il était même carrément contre. Il me disait qu’à l’époque il me suivait à Milan, mais j’avais déjà annoncé mes envies d’ailleurs à l’ancienne direction et il a fini par me laisser partir. »

C’est toujours quelque chose de particulier pour un Titi d’affronter le PSG, ils ont même tendance à briller que ce soit au Parc des Princes ou à l’extérieur. D’ailleurs, Nsoki avait été très bon à l’aller et il aura sans doute envie de réussir encore une belle performance. Il faut pour cela réussir à mettre l’émotion de côté, ce qui n’est pas toujours simple.

Au moins, il n’est pas question de prouver au club qu’il aurait dû compter sur lui, puisque le PSG avait bien l’intention de continuer avec lui sur le long terme. Sauf que le jeune défenseur a préféré partir pour avoir un temps de jeu régulier plus tôt. Ce que l’on peut comprendre, car les joueurs sont là pour jouer des matchs. Cela peut aussi permettre de progresser, en plus du simple plaisir d’être sur le terrain.

Peut-être qu’il faudrait parfois être un peu plus patient, puisque Nsoki souligne lui-même qu’il a pu beaucoup apprendre au sein du groupe parisien. La difficulté étant d’attendre pour jouer, surtout dans ces dernières années avec souvent peu de place laissée aux Titis. La difficulté est de trouver le bon mélange pour les faire grandir, alors qu’il y a aussi une grande concurrence et une exigence importante autant sur le contenu que le jeu. Il n’est pas simple d’être à la hauteur, sans oublier qu’il y a une certaine pression. En tout cas, le défenseur aujourd’hui à Bruges a décidé de partir. Reste à lui souhaiter que la suite lui donne raison, après des débuts intéressants à Bruges.

L’entraînement auprès de Mbappé avant PSG/Bruges :

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher