PSG : Les Tops et les Flops de la saison | OneFootball

PSG : Les Tops et les Flops de la saison

Logo : BeFoot

BeFoot

La saison du PSG s’est achevée samedi soir sur un feu d’artifice contre le FC Metz (5-0) et un 10ème titre de champion de France, assorti à l’annonce officielle de la prolongation de Kylian Mbappé pour 3 saisons. L’occasion d’établir le bilan de l’exercice 2021-2022.

👍 Les Tops :

Kylian Mbappé : 9/10

L’international Français a tout simplement porté son équipe. Meilleur buteur et meilleur passeur du championnat, détonateur perpétuel, on se demande bien comment Paris aurait fait cette saison sans son numéro 7. Les dirigeants, lesquels ont cassé la banque pour le prolonger, semblent du même avis.

Nuno Mendes : 7/10

Le jeune Portugais est l’une des grandes satisfactions du mercato estival. Parfois en difficultés défensivement, il compense avec une activité incessante sur son couloir. Combiné à des jambes de feu et une qualité technique lui permettant de ressortir proprement et d’amener le danger, on se dit que Paris a visé juste.

Marco Verratti : 7,5/10

L’Italien est un pilier, une valeur sûre. Il est indispensable, et à 30 ans, Paris serait bien inspiré d’anticiper et de lui trouver un successeur digne de ce nom.

👎 Les Flops :

Le fond de jeu : 3/10

Arrivé avec l’ambition de “gagner avec style” selon l’expression de Leonardo, Mauricio Pochettino a bien dû se rendre à l’évidence : La mission est un échec. Depuis 18 mois, on a jamais vraiment compris quelle était la direction prise par ce PSG, qui donne plus l’impression d’une addition d’individualités que d’un collectif. La comparaison avec d’autres écuries Européennes est peu flatteuse pour Paris. En clair, on s’est ennuyé.

Les vieux de la vieille à la peine : 3/10

Forts de leur expérience (et de leur talent, tout de même) Sergio Ramos et Lionel Messi n’ont pas eu l’impact attendu.

Le premier n’a quasiment pas joué en raison de son état physique qui, de l’aveu même de Leonardo, a été sous estimé. Le second totalise 5 buts en Ligue 1 (14 passes décisives tout de même), et n’a pas pesé sur la double confrontation contre le Real. Un rendement bien loin de ses standards habituels, que l’âge ne suffirait à expliquer. On peut ainsi raisonnablement parler d’échec, avec lequel il faudra bien composer puisque les deux transfuges de Liga n’ont pas l’intention de plier bagage.

La gestion émotionnelle en Champions League : 2/10

Auteur de prestations abouties et maitrisées contre le Real, Paris a confirmé ce que l’on savait déjà : Au moindre grain de sable, la machine s’enraye. Nervosité, contestations, mauvais gestes, pertes de balles… Le PSG s’est encore écroulé après le premier but de Benzema pour laisser filer une qualification qui lui tendait les bras. Il semble donc que l’aspect mental soit un axe prioritaire d’amélioration pour la saison à venir.

La fronde des supporters du PSG semble parler d’elle même : Certes, Paris a repris son titre en L1, mais ces derniers attendent plus désormais. Si la victoire finale en Champions League dépend de trop nombreux facteurs, Paris se doit a minima de bien y figurer. Les départs annoncés de Leonardo et Pochettino vont ainsi dans ce sens. À Paris, on attend plus.

Retrouvez toute l’actualité du championnat de France de Ligue 1 sur notre compte Twitter.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher