PSG : Ibrahimovic se fâche concernant la situation de Donnarumma et en veut aux sud-américains | OneFootball

PSG : Ibrahimovic se fâche concernant la situation de Donnarumma et en veut aux sud-américains

Logo : Foot National

Foot National

Avec Zlatan Ibrahimovic, on ne s'ennuie jamais et l'ancien joueur du PSG l'a encore prouvé en interview.

Zlatan Ibrahimovic n'a jamais eu sa langue dans sa poche et ne l'aura jamais. Quand l'attaquant international suédois doit dire quelque chose, il ne prend pas de pincettes et se montre cash. Et le "Z" l'a encore prouvé en interview pour il Corriere della Serra ces dernières heures. Alors que le joueur du Milan AC a livré une longue interview, le journaliste Guillaume Maillard-Pacini a relayé les moments forts de cette interview et force est de constater que Zlatan s'est lâché, notamment concernant la concurrence entre Keylor Navas et Gianluigi Donnarumma, affichant sa préférence pour l'Italien, avec qui il a joué au Milan AC. Mais Ibrahimovic a aussi parlé de Marine Le Pen ou du Ballon d'Or 2021, attribué à Lionel Messi.

Ibrahimovic se lâche sur la concurrence Navas - Donnarumma

À propos de la concurrence Navas - Donnarumma, "Ibra" s'est montré plus que cash, déclarant au sujet de Donnarumma : "C'est un très grand gardien. Si le club lui avait donné ce qu'il voulait, il serait resté. Maintenant, il doit faire le bordel pour être titulaire au PSG. Ce n'est pas normal que les Sud-Américains imposent que l'autre joue. Gigio est plus fort". Autant dire que le "Z" a fait son choix !

Il a ensuite enchaîné, revenant sur sa sortie médiatique très commenté à l'époque d'un match à Bordeaux où Ibrahimovic avait lâché que le France était "un pays de merde". Il est donc revenu dessus en parlant de Marine Le Pen, qui avait demandé son expulsion après ces paroles fortes. "J'avais dit que c'était un "pays de merde" ? Marine Le Pen avait demandé mon expulsion. Le jour d'après, je craignais les réactions dans la rue. Mais les Français s'approchaient pour me féliciter : "Ibra tu as raison, c'est vraiment un pays de merde", lâche le Suédois, ensuite invité à commenter le Ballon d'Or attribué à Lionel Messi. Franc, il a fait son choix entre "La Pulga" et Cristiano Ronaldo, mais a donné son vainqueur personnel pour cette année. "Messi ou Ronaldo ? Les deux sont très forts. Je dis Messi car j’ai joué avec lui. Leo vit pour le football. Mais Lewandowski méritait le Ballon d’Or cette année", confie Ibrahimovic. Voilà qui est dit de la part d'un joueur qui n'a jamais rechigné à se montrer cash. Aucun doute que son interview devrait être fortement relayée.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher