Preview PL 2020/2021 : Manchester City veut reconquérir le trône

Logo : God Save The Foot

God Save The Foot

Image de l'article : Preview PL 2020/2021 : Manchester City veut reconquérir le trône

Pour la reprise de la saison 2020/2021 de Premier League, God Save The Foot vous présente chaque jour une de ses équipes. Aujourd’hui, c’est au tour de Manchester City. Les citizens ont eu tout au long de la saison une longueur de retard sur Liverpool pour la course au titre. Dauphins de Premier League et quart de finalistes de la Ligue des Champions, les hommes de « Pep » veulent retrouver les sommets cette saison. 

Les citizens détrônés

Cette fois-ci, il n’y pas eu match entre les Reds de Liverpool et Manchester City. Après un épisode haletant jusqu’à son épilogue, le suspense était moindre cette saison. Une défaite surprenante chez le promu Norwitch lors de la 5ème journée a éveillé les soupçons des supporters citizens. Témoin d’une grande passivité derrière, Guardiola s’est rendu compte de l’ampleur du chantier en défense. Après cette défaite, City a vite réagi avec une leçon infligée à Watford sur le score de 8-0. Malheureusement, les hommes de Guardiola n’arrivent pas à être réguliers et sont défaits à domicile par les Wolves 15 jours plus tard. 

Avant la 33ème journée et les cinq derniers matchs, Manchester City n’a pas su enchaîner plus de trois victoires de suite. Pour une équipe qui a su gagner 14 fois sur les 14 dernières journées la saison précédente, ce manque de régularité fut un obstacle dans la course au titre. Face à une équipe de Liverpool qui a su enchaîner 27 matchs sans défaites pour commencer l’exercice, l’écart s’est vite creusé. Les Citizens ont quand même fait preuve d’orgueil après le restart de la Premier League lors du match retour contre les Reds. Une semaine après l’officialisation du titre suite à la défaite de City sur la pelouse de Stamford Bridge, ce match sonnait comme une passation de pouvoir. Ce sont les champions 2018/2019 qui en sont sortis vainqueurs (4-0). En effet, les Skyblues ont récité leur football avec un De Bruyne étincelant. Ce match cache une saison décevante de City qui n’a pas pu rivaliser avec Liverpool sur la totalité de la saison. 

Contrairement aux apparences, ce n’est pas une saison blanche pour les Citizens. Leur parcours en Cup vient sauver leur année avec deux finales. Les hommes de Guardiola ont dominé Aston Villa en finale de la EFL Cup en mars sur le score de 2-1 et remporte leur deuxième trophée après le Community Shield. C’est la cinquième fois que City s’impose dans cette compétition sur les sept dernières années. Les Skyblues ont eu moins de réussite en juillet face aux Gunners en finale de FA Cup. Les hommes d’Arteta qui était l’adjoint de Guardiola en début de saison ont dominé le match face à des Citizens passifs. L’élève a dépassé le maître ce soir-là. 

City et l’Europe : Relation compliquée

La saison de Manchester City a été intimement liée au procès juridique du Tribunal arbitral du sport (TAS). En février, l’UEFA annonce l’exclusion de Manchester City de toutes compétitions européennes pendant deux saisons pour avoir violer les règles du fair-play financier. Le club de Manchester a écopé également d’une amende de 30 millions d’euros. Les dirigeants du club ont donc décider de faire appel de cette décision. Le TAS chargé de l’affaire a annoncé en juillet dernier annuler l’interdiction de participer aux coupes européennes et de réduire l’amende à 10 millions. Cette affaire a laissé planer un doute tout au long de la saison dans le vestiaire de City. Plusieurs joueurs font part de leurs souhaits de quitter le club si jamais l’interdiction n’était pas levée. 

Les dirigeants citizens se sont alors préparés à un éventuel exode de leurs meilleurs talents. Guardiola a alors décidé au cours de la saison d’accorder plus de temps de jeu à plusieurs jeunes. L’international espoir anglais Phil Foden est alors devenu le chouchou de « Pep ». En 23 apparitions en Premier League, le jeune milieu a inscrit 5 buts, tous après le restart. Il a même convaincu le sélectionneur des Three Lions Gareth Southgate qui l’a appelé pour la première fois avec l’équipe A. 

Manchester City pourra donc tenter d’accrocher une place en demies finales de la Ligue des Champions la saison prochaine. Oui car, les Citizens n’y sont toujours pas parvenus malgré leur statut de favori cette année. Après la folle soirée à l’Etihad contre Tottenham la saison dernière, les Skyblues avaient à cœur de briser la malédiction. En ballotage favorable après leur victoire à Bernabeu, City a assuré pour s’offrir son billet pour les quarts. Face à eux, une équipe de Lyon moins talentueuse sur le papier, mais qui leur avait posé beaucoup de problèmes en phase de poules l’année passée. Un Lyon opportuniste a su profiter des largesses de la défense de City pour inscrire trois buts. Kevin De Bruyne, trop seul ce soir-là, n’a pas pu empêcher la défaite alors que le dernier carré tendait les bras de ses coéquipiers. Soif de revanche, Manchester City commencera leur campagne européenne avec un seul objectif : enfin soulever la coupe aux grandes oreilles. 

Une défense friable

La défense de City n’a pas inspiré confiance et sérénité cette saison. L’axe central a été un véritable chantier pour Guardiola tout au long de la saison. Avec les blessures à répétition de Laporte et de Stones, « Pep » a dû bricoler dans ce secteur de jeu. Sur les 38 matchs de Premier League, dix charnières différentes ont été alignées. Laporte, Stones, Otamendi, Garcia, Fernandinho et Rodri ont tous joué au moins une fois en défense centrale alors que ces deux derniers sont milieux. L’international Brésilien, Fernandinho, milieu défensif de formation est le joueur qui a le plus évolué dans cette zone avec 23 titularisations. Doué de qualité de relance, il a cependant eu du mal à suivre les attaquants quand le jeu s’est accéléré chez les adversaires. 

Laporte reste une des valeurs sûres quand il n’est pas à l’infirmerie. Nous espérons pour le Français que sa santé lui permettra enfin de réaliser une saison pleine avec Manchester City. Malgré les largesses dont elle a parfois fait preuve, la défense des Skyblues est celle qui encaisse le moins de buts (35 buts) juste derrière celle de Liverpool (33 buts). De plus, Ederson a remporté le Golden Glove en réalisant pas moins de 16 cleans sheets cette saison, personne n’a fait mieux. Avec des nouvelles recrues prévues en défense, City devra montrer plus de solidité lors des matchs serrés. Cette fébrilité défensive lors des moments importants leur avait coûté de nombreux points la saison passée.  

Une attaque redoutable

Souvent organisée en 4-3-3, l’équipe de Manchester City a encore impressionné par sa puissance offensive. 102, c’est le nombre de buts inscrit par les Citizens cette saison en Premier League soit 2,7 buts par matchs. Les Skyblues ont fait des scores fleuves une spécialité la saison passée, avec dix matchs à quatre buts inscrits ou plus. Les hommes de Guardiola exercent une pression permanente sur le but adverse, c’est d’ailleurs l’équipe de Premier League qui tente le plus (745 tirs).  

Malgré un Leroy Sané blessé toute la saison puis désireux de partir, « Pep » a à sa disposition une véritable armada de talents offensifs. Agüero, Jesus, Marhez, Sterling, Foden, De Bruyne, D.Silva, B.Silva furent les dynamiteurs de l’attaque de City. Avec des profils de créateur, de percuteur ou de finisseur, l’ancien coach du Barça pouvait s’adapter aux défenses adverses. Cette profondeur de banc est un des points forts des Citizens quand on connait la longueur des saisons pour les équipes disputant l’Europe (59 matchs cette saison).

Avec toutes ces possibilités, City peut à la fois jouer sur la profondeur, mais aussi et surtout sur attaque placée. Les milieux récupérateurs ou relayeurs comme Gundogan, Rodri et Fernandinho, quand celui-ci est positionné dans l’entrejeu, assurent la construction. L’ancien de l’Atletico, Rodri, est le deuxième joueur qui effectue le plus de passes. A noter, qu’il est le seul milieu de terrain dans le top 8 de ce classement. Souvent opposé à des équipes regroupées, les Skyblues arrivent à contourner ces blocs bas avec une grande qualité de passes dans l’entrejeu.

Un mercato plein d’ambitions

Après 4 titres de champion avec les Citizens, la légende du club David Silva s’en va. Ce départ sonne comme la fin d’un cycle qui a commencé en 2008 avec le rachat du club par le groupe d’investissements des Emirats arabes unis. Parti libre pour la Real Sociedad, son profil de créateur a été recherché par les Skyblues sur le marché des transferts. Ferran Torres est arrivé en provenance de Valence comme le remplaçant de David Silva. Le milieu espagnol va entrer dans la rotation du milieu de terrain et de l’attaque dans le système du 4-3-3 de Guardiola. Sur le front de l’attaque, Manchester City perd Leroy Sané. Blessé toute la saison dernière, l’ailier allemand rejoint le Bayern de Munich pour 50 millions hors bonus. Sachant qu’il ne lui restait qu’une seule année de contrat au sortir d’une saison blanche, cette indemnité de transfert pour City est la bienvenue.

Le principal chantier de City pour ce mercato se situe en défense. La charnière centrale se renforce avec l’arrivée de Nathan Aké. Acheté 45 millions à Bournemouth, l’international Néerlandais sera en concurrence avec Laporte au poste de défenseur central gauche. Les citizens sont encore en pourparlers avec le clan Koulibaly. En cas d’arrivée du Sénégalais en provenance du Napoli, certains joueurs bénéficieraient d’un bon de sortie comme Eric Garcia. Sur le côté gauche de la défense, City enregistre le retour de prêt d’Angelino. Auteur d’une saison pleine à Leipzig, l’Espagnol sera en concurrence avec Benjamin Mendy et Zinchenko. Cependant, il pourrait se voir inclure dans un échange de joueurs cet été.

Le dossier de l’été à City se déroule en Catalogne. La superstar Lionel Messi qui a exprimé sa volonté de partir du Barça serait intéressé pour rejoindre l’équipe des Skyblues. Il y retrouverait son ancien coach au Barça, Pep Guardiola ainsi que son ami et compatriote en sélection Sergio Agüero. En froid avec les dirigeants du club, le clan Messi demande à Barcelone de le laisser partir libre. Le club catalan réclame 700 millions, le montant de sa clause libératoire, pour laisser l’enfant du club quitter le berceau. City se trouve donc en embuscade dans le dossier Messi et espère l’arrivée de l’Argentin dès cet été.

Faire mieux que la saison dernière

L’objectif premier de Manchester City est de renouer avec le championnat. Livrer une bataille aux Reds de Liverpool sera le challenge à relever, ce qui n’a pas été le cas cette année. Avec le mercato XXL de Chelsea et la fin de saison exceptionnelle de Manchester United, ces deux outsiders pourraient bien se mêler à la course au titre. Pour y parvenir, les Citizens devront conserver leur solidité défensive tout en essayant de trouver une stabilité dans la composition de cette défense. Sur la scène européenne, les Skyblues essayeront d’atteindre le dernier carré de la Ligue des Champions. Faisant figure de favori, l’arrivée de Lionel Messi permettra peut-être à Manchester City de franchir un nouveau cap.