Pourquoi la paire Fofana-Tchouameni a explosé cette saison

Logo : Site officiel AS Monaco

Site officiel AS Monaco

Ils sont indissociables. D’abord parce qu’ils ont débarqué en même temps au pied du Rocher, dans les derniers jours du mercato hivernal 2020. Ensuite parce qu’ils sont tous les deux des jeunes joueurs talentueux qui disposent encore d’une belle marge de progression. Enfin parce qu’ils sont aussi complémentaires sur le terrain, que complices en dehors. Youssouf Fofana (22 ans) et Aurélien Tchouameni (21 ans) sont ainsi les symboles de l’AS Monaco de Niko Kovac version 2021, à savoir une équipe jeune, ambitieuse et pétrie de talent.

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=606&image=https%3A%2F%2Fwww.asmonaco.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F01%2Fmt1-9047.jpg&q=25&w=1080

Aussi chambreur dans le vestiaire que travailleur sur le terrain

Arrivé en provenance de Strasbourg, l’homonyme de l’international ivoirien qui a brillé avec le maillot Rouge et Blanc dans les années 80-90, a désormais atteint l’âge de la maturité. Car même s’il est facilement identifié comme l’ambianceur officiel du vestiaire monégasque, ses prestations ces derniers mois dans l’élite confirment qu’il a bien mûri dans le jeu. En partie grâce à cette erreur de jeunesse qui lui avait valu une exclusion à Metz en tout début de saison.

« Après ma suspension, je crois que je perds un peu ma place. C’était dur, mais cela a agit comme un déclic, pour comprendre ce que le coach voulait de moi. D’autant que si vous vous fâchez avec votre patron, c’est dur ensuite de travailler avec lui (sourire). C’était donc à moi de faire les efforts nécessaires. Et puis vu ce qu’il nous donne, on essaye de lui donner en retour », confirmait ainsi Youssouf en conférence de presse avant le déplacement à Nîmes. Il faut dire que depuis, le milieu récupérateur formé en Alsace a enchaîné 24 titularisations sur les 26 dernières rencontres de l’AS Monaco en Ligue 1.

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=606&image=https%3A%2F%2Fwww.asmonaco.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F02%2Fmt1-3126.jpg&q=25&w=1080

Deux des trois joueurs les plus utilisés par Niko Kovac

Il est même derrière Benoît Badiashile (2368 minutes de jeu) et Aurélien Tchouameni (2358), le joueur le plus utilisé par le technicien croate (2113) depuis le coup d’envoi de la saison. Très fort dans les duels et dans le contre-pressing demandé par le staff monégasque à la perte du ballon (29 interceptions, 76 tacles), il a contribué à redonner de l’équilibre aux Rouge et Blanc, lorsque l’équipe concédait trop de buts évitables. Il n’est donc pas anodin de voir que sa forme actuelle coïncide avec le fait que l’AS Monaco vient d’enchaîner trois clean sheet sur ses quatre dernières sorties en championnat.

Cinq même sur les sept derniers matchs toutes compétitions confondues du club de la Principauté. « Athlétiquement je sens que j’ai beaucoup évolué oui. En arrivant à Monaco il y a un an, je vous avoue que j’étais concentré sur l’aspect technique avec les joueurs qui allaient être autour de moi. Mais aujourd’hui c’est vrai que je me suis bien développé athlétiquement et le coach nous a fait comprendre avec Aurélien qu’il fallait qu’on se concentre maintenant sur le travail au milieu », expliquait récemment l’international U21 (2 sélections).

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=606&image=https%3A%2F%2Fwww.asmonaco.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2020%2F11%2Fmt2-7923.jpg&q=25&w=1080

Tchouameni, meilleur récupérateur de France en 2021

Message parfaitement reçu. Cinq sur cinq même, puisque Aurélien Tchouameni est actuellement le joueur qui effectue le plus de récupérations en Ligue 1 en 2021, avec 112 ballons grattés en douze matchs, dont 15 – son record -, face au LOSC. Auxquels il faut bien évidemment ajouter 96 tacles et 48 interceptions dans l’entrejeu monégasque. Des chiffres de patron, pour celui qui vient de fêter ses 21 ans le 27 janvier dernier, avec un premier but en Ligue 1 et avec l’AS Monaco, deux jours plus tôt face à Marseille (succès 3-1).

Très fort athlétiquement dans un système énergivore qui lui convient à la perfection, il n’en est pas moins à l’aise ballon au pied. Comme le montre sa superbe sortie de balle ce week-end face à Lille, alors qu’il était surveillé de très près par les Nordistes. Pas étonnant donc de retrouver le deuxième joueur le plus utilisé par Niko Kovac dans la liste des 23 Bleuets de l’équipe de France Espoirs, appelés pour disputer l’Euro 2021 de la catégorie. Il rejoindra ainsi Sylvain Ripoll et son staff lundi prochain à Clairefontaine, en compagnie de Benoît Badiashile.

Les descendants du duo Fabinho-Bakayoko ?

Une récompense et et un bel indicateur de sa progression ces derniers mois sous le maillot des Rouge et Blanc. « Je suis plutôt content de la saison que je suis en train de faire, avouait ainsi le milieu de terrain monégasque avant la rencontre face à Paris. Je m’épanouis beaucoup dans ce collectif. Après il reste encore pas mal de points à améliorer dans mon jeu. Je pense que je dois gagner en régularité sur un match, en essayant de ne pas avoir de temps faibles. Et ensuite avoir un peu plus de statistiques aussi. Mais mon boulot c’est davantage de donner de l’équilibre à cette équipe, de la stabiliser en faisant le lien entre la défense et l’attaque. »

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/resize?fit=max&h=606&image=https%3A%2F%2Fwww.asmonaco.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F03%2Ftchouameni-badiashile.jpeg&q=25&w=1080

Un bon résumé de ce que représente le duo Fofana-Tchouameni depuis le début d’année 2021 dans le cœur du système de jeu de Niko Kovac. Concentration, régularité, équilibre. Un alliage qui fonctionne parfaitement et qui progresse à vitesse grand V aux côtés d’un joueur de la carrure de Cesc Fàbregas, qui distille ses conseils avisés à ses jeunes coéquipiers. Hâte de voir jusqu’où ce tandem de choc pourra porter l’AS Monaco d’ici la fin de saison. En attendant, il serait temps de trouver un nom à cette charnière qui n’est pas sans rappeler celle formée par Fabinho et Tiémoué Bakayoko il y a quatre ans de cela. A vos idées…

À propos de Publisher