Pochettino évoque Sergio Ramos, le futur système et l’importance de la concurrence

Logo : Parisfans.fr

Parisfans.fr

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fwww.parisfans.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F07%2FIcon_MM2_6054-scaled.jpg&q=25&w=1080

Mauricio Pochettino, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est exprimé dans Le Parisien notamment (il a aussi parlé du fonctionnement du club lors du mercato) sur l’arrivée de Sergio Ramos, défenseur de 35 ans au sein du club. Pochettino reconnaît que l’espagnol apporte de la compétitivité et refuse d’évoquer un éventuel changement de système. Il exprime le fait que la concurrence sera plus forte et que l’arrivée de Ramos permet d’augmenter le niveau de l’équipe. Pour lui, cependant, il n’y aura pas de passe-droit au regard de la carrière de Sergio Ramos. Chaque joueur doit prouver qu’il mérite de jouer.

Pochettino « L’arrivée de Sergio Ramos nous apporte de la compétitivité »

« L’arrivée de Sergio Ramos nous apporte de la compétitivité. Mais je ne veux pas indiquer quel système nous utiliserons, s’il y en a un nouveau ou si ce sera le même. Mais si vous jouez à deux, la concurrence sera forte pour Kimpembe… (Il coupe.) Pour Kimpembe, pour Marquinhos, pour Diallo, pour Chad (NDLR : El Chadaille Bitshiabu), pour Thilo Kehrer… Tous les joueurs qui évoluent à ce poste. Nous avons besoin d’augmenter le niveau de l’équipe avec des signatures comme celle-ci. »

C’est intéressant de voir Pochettino réagir à ces questions qui reviennent beaucoup ces derniers temps. Il refuse d’évoquer le système de jeu qui sera utilisé et c’est logique. Il n’a pas encore tous ses joueurs et on le sait, il préfère le 4-2-3-1 mais il saura composer au mieux selon les forces de son équipe. En tout cas ce qui est clair, c’est que pour lui la concurrence sera rude et que c’est une bonne chose pour l’équipe. Il faut l’accepter et tout donner. 

Quand il évoque Presnel Kimpembe, défenseur de 25 ans, on sent bien qu’il redistribue un peu les cartes. Il n’y a pas de raison que certains joueurs soient épargnés ou protégés, la vérité sera sur les terrains chaque semaine. Dans le domaine de la concurrence, il donne quelques clefs en défense. Il cite Ramos, KimpembeMarquinhosKherer et Diallo, mais ce qui frappe, c’est que dans ses mots, on retrouve aussi El Chadaille Bitshiabu, le jeune de 16 ans. C’est une indication importante sur sa place cette saison.

Pochettino a ensuite été invité à indiquer précisément ce que Ramos peut apporter.

Pochettino « Que chaque match, amical ou une finale de Ligue des champions, soit pris de la même manière »

Avant tout, l’expérience d’avoir évolué au Real Madrid, dans une équipe qui a tout gagné. Mais je dis toujours la même chose : chacun doit désormais démontrer sa valeur en étant ici. Sergio et les autres recrues. Il a beaucoup gagné dans une autre équipe, mais le plus important est de le voir aujourd’hui aider notre équipe à gagner. On a beaucoup de noms excitants pour tout le monde. Mais on doit faire en sorte que ces noms nous aident à grandir, à devenir une réelle équipe agressive, compétitive, qui souhaite gagner tous les matchs, exige d’elle-même, disciplinée, organisée… Que chaque match, amical ou une finale de Ligue des champions, soit pris de la même manière. »

Encore une fois, les mots de Pochettino sur l’apport de Sergio Ramos sont intéressants. Il évoque l’expérience de l’international Espagnol. Il dévoile les contours de sa méthode. Il évoque le besoin de plus d’agressivité, mais surtout l’envie de gagner à chaque match. En prenant appui sur la question sur Sergio Ramos, on sent bien que Pochettino a eu le temps de pointer tous les manques de cette équipe l’année dernière.

L’Espagnol n’est pas la garantie que tout ira mieux, mais son recrutement va dans le sens d’un PSG plus combatif, plus compétitif et plus concurrentiel. Personne ne doit s’endormir de par son statut, chaque match est une finale. Le recrutement 5 étoiles enlève un peu le côté tranquillité, sécurité. Désormais, chaque joueur devra se battre pour sa place, car il y a du monde. L’exemple sera bien sûr Ramos, car on le sait, l’Espagnol donnera tout. C’est aux autres de répondre présent. Dans tous les cas, le PSG se projette sur la prochaine saison avec un effectif très complet.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher