Paris outragé, Paris martyrisé, mais Paris soulagé .. et Lens frustré | OneFootball

Paris outragé, Paris martyrisé, mais Paris soulagé .. et Lens frustré

Logo : AllezLens.fr

AllezLens.fr

Il y a ainsi des soirs dans la vie d’un supporter où il est impossible de trouver le sommeil tellement la frustration atteint son paroxysme. Au terme d’un match d’une intensité incroyable, c’est dans les arrêts de jeu que le PSG a contrarié le rêve de victoire d’un RC Lens au format XXL.

Hier soir, le seul regret des Sang et Or réside dans le fait de ne pas avoir su inscrire ce second but qu’il leur aurait ouvert les portes d’une victoire amplement méritée. Le RC Lens n’est pas mort, contrairement à ce que certains pouvaient penser après ce coup de moins bien qui n’avait offert que 2 points sur les 3 derniers matchs. Autant individuellement que collectivement, les hommes de Franck Haise se sont élevés au niveau de qualité requis pour célébrer la Sainte Barbe. Emmenés par un Seko Fofana qui a encore écrasé le match de toute sa classe, les lensois ont fait déjouer le PSG durant toute la rencontre, en s’offrant même le luxe de gagner le match de la possession sur ses temps forts qui furent nombreux dans la rencontre.

« On a montré une belle image du RC Lens. Que ce soit au niveau du jeu collectif, ou sur le plan de l’état d’esprit et de l’attitude. » a déclaré Franck Haise à l’issue de la rencontre, tandis que Mauricio Pochettino saluait la prestation lensoise : « Il faut accorder du crédit à Lens, une équipe physique, agressive, avec beaucoup d’énergie, qui nous a mis en difficulté. »

Après s’être créé de nombreuses occasions, Lens a ouvert le score à la 62ème minute sur une frappe puissante et flottante de l’intenable Seko Fofana, le ballon glissant des mains de Navas. Comme trop souvent, faute de justesse dans le dernier geste, les Sang et Or n’ont pas réussi à faire le break et on regrettera longtemps ce ballon « poteau sortant » de Pereira Da Costa, qui s’est montré à son avantage hier, en soutien de Gaël Kakuta dans l’animation offensive. Le PSG, avec sa constellation de stars, n’a pas besoin de nombreuses occasions pour scorer. Mais hier, dans les buts lensois, il y avait un Jean-Louis Leca hors norme, qui a tout repoussé jusqu’à cette fichue 92ème minute et cette tête imparable de Wijnaldum pour l’égalisation parisienne.

D’un point de vue comptable, ce match nul ne fait pas forcément l’affaire des Sang et Or avant les matchs de Nice et Rennes cet après-midi, mais au moins, la prestation d’hier a montré que Lens pouvait toujours être dans le coup de la course au podium.

RC LENS – PSG : 1-1 (0-0) Arbitre : M. Letexier. Buts : RC Lens : Fofana (62′) PSG : Wijnaldum (90’+2) Avertissements RC Lens : Medina (47′), Gradit (90’+2) PSG : Verratti (63′), Hakimi (90′) LENS : Leca ; Medina, Danso, Gradit ; Frankowski, Doucouré, Fofana (cap.), Clauss ; Pereira da Costa (Cahuzac, 80′), Kakuta (Sotoca, 54′) ; Kalimuendo (Haïdara, 80′). Entraîneur : Franck Haise. PARIS : Navas ; Bernat (Mendes, 79′), Kimpembe, Marquinhos (cap.), Hakimi ; Danilo (Gueye, 70′), Verratti, Paredes (Wijnaldum, 70′) ; Messi, Di Maria, Icardi (Mbappé, 70′). Entraîneur : Mauricio Pochettino. .

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher