Paris en ligne : les sanctions se multiplient contre les joueurs | OneFootball

Icon: Mercato Foot anglais

Mercato Foot anglais

·22 août 2023

Paris en ligne : les sanctions se multiplient contre les joueurs

Image de l'article :Paris en ligne : les sanctions se multiplient contre les joueurs

La Premier League interdit dans ses règlement aux joueurs de football d’utiliser les sites de paris en ligne ou de parier tout simplement même en ville. Ces derniers temps, les sanctions se multiplient.

Harry Toffolo, Ivan Toney, et maintenant Lucas Paqueta. Ce ne sont que trois joueurs parmi d’autres qui ont été rattrapé par la « cavalerie » de la Premier League. Celle-ci interdit à ses joueurs de prendre part aux paris sportifs dans leur ensemble et dans le football en particulier. Surtout quand il sont impliqués dans les rencontres sur lesquelles ils parient ou qu’ils font parier des proches. Comme c’est le cas semble-t-il pour Lucas Paqueta ou encore Luis Henrique impliqués semble-t-il dans la même affaire. Peut-être aurait-il mieux fait de jouer sur casino en ligne France ? Il n’y a pas d’interdictions de ce côté là de l’industrie des jeux en ligne.

Ivan Toney lourdement sanctionné

Mais la Premier League est impitoyable. Ivan Toney le sait. L’attaquant de Brentford a été suspendu pendant 8 mois, coupable de 262 infractions aux règlements. Harry Toffolo, de Nottingham Forest, risque une sanction similaire. Il faut dire que le défenseur anglais est lui accusé de 375 infractions. Les faits reprochés remontent entre 2015 et 2017. Il avait jusqu’à fin juillet pour répondre aux accusations et se justifier auprès de la Premier League. Sa sanction est désormais attendue.


Vidéos OneFootball


Dans les années 90 déjà…

Pour Lucas Paqueta, la donne est la même. L’international brésilien qui a été écarté de la sélection carioca suite à ces accusations (il aurait fait exprès de prendre certains cartons jaunes), était normalement convoqué lundi prochain. Mais son club a demandé un report afin de faire sa propre enquête interne et pouvoir aider son joueur dans sa défense. D’ailleurs, ces accusations ont fait capoter son transfert vers Manchester City qui se dessinait. Les Citizens n’ont pas voulu prendre le risque de recruter un joueur qui risque de lourdes sanctions de la part de la Premier League.

Quoi qu’il en soit, ces trois joueurs de Premier League et les autres moins connus n’ont pas retenu les déboires des anciennes stars. Car les paris en général font partie du business du sport anglais depuis des décennies. On se souvient comme les Ray Parlour ou Paul Merson dépensaient en une journée leur salaire durement gagnés sur les terrains dans les années 90. Pour rappel, le règlement de la Premier League sur les paris sportifs interdit à tout joueur de parier sur des matchs de football ou même tout bonnement de transmettre à d’autres personnes des informations qui ne seraient pas publiques dans l’optique de faciliter les gains.

Les clubs interdits d’avoir des sponsors liés aux paris en ligne

La Premier League veut aller plus loin autour des paris sportifs en ligne. Elle va interdire aux clubs de l’élite anglaise à signer des contrats de sponsoring avec les sociétés qui gèrent ces sites de paris en ligne. L’interdiction, déjà votée, sera mise en vigueur à compter de la saison 2026-2027. Dans d’autres ligues maintenant, à l’image de la Ligue 1, on se saisit également du problème. Il y a quelques mois, 76 joueurs, entraîneurs et dirigeant de club de football professionnels ont été sanctionné pour avoir joué sur des sites de paris sportifs.

À propos de Publisher