OM - PSG : la savoureuse anecdote de Tony Chapron sur André-Pierre Gignac et le Classique de 2012 | OneFootball

OM - PSG : la savoureuse anecdote de Tony Chapron sur André-Pierre Gignac et le Classique de 2012

Logo : Foot National

Foot National

L'ancien arbitre professionnel Tony Chapron a confié une savoureuse anecdote au sujet d'André-Pierre Gignac et du Classique OM-PSG de 2012.

Tony Chapron se souvient. Ce samedi, auprès du quotidien L'Équipe, l'ancien arbitre professionnel est revenu sur sa carrière en distillant quelques anecdotes. Le joueur le plus pénible à arbitrer ? Le plus méchant ? Le plus drôle ? Bref, des confessions durant lesquelles l'ex-homme en noir revient évoque une anecdote savoureuse au sujet d'André-Pierre Gignac et le Classique entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain au Vélodrome, en 2012. "Au bout de trois minutes", celui qui dirige la rencontre constate alors que l'avant-centre de l'OM à l'époque "est surexcité".

"Il m'a pris pour un devin"

"Je crois que c'est lui qui fait les trois premières fautes du match, se remémore Tony Chapron. Je me dis qu'il va disjoncter et faire péter le match. À un moment donné, il y a un corner pour Paris et il est à côté de moi. Je lui dis : 'André-Pierre, il faut vous calmer. Vous êtes bon quand vous êtes serein. Et je pense que si vous vous calmez, vous allez marquer un but.' Parfois quand on est arbitre, on raconte n'importe quoi...", se marre Tony Chapron. Mais "trois minutes plus tard, il marque !", continue-t-il de raconter.

"Arrive la 30e minute, je vois qu'il retombe dans ses travers, poursuit-il. Il y a un coup franc pour Paris, il est dans le mur. Et je lui dis : 'André-Pierre, vous êtes en train de remonter en pression. Il faut se calmer. Je vous l'ai dit tout à l'heure, quand vous êtes concentré sur le jeu, vous êtes efficace. Vous avez marqué un but, je suis sûr que vous allez en remarquer un.' Cinq minutes plus tard, il marque un second but ! J'hallucinais. Un mois plus tard, j'arbitre Bordeaux-Marseille (1-0). On est dans le tunnel, il vient me voir et lance : 'Si vous voyez que je m'énerve, vous pouvez me le dire ? Vous pouvez me calmer ?" Il m'a pris pour un devin !", termine Tony Chapron. Une anecdote sympathique au sujet de celui qui évolue encore, mais désormais sous les couleurs de Tigres de Monterrey au Mexique.

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher