OM : les tops et les flops de la victoire renversante sur Montpellier | OneFootball

OM : les tops et les flops de la victoire renversante sur Montpellier | OneFootball

Icon: But Football Club

But Football Club

·25 février 2024

OM : les tops et les flops de la victoire renversante sur Montpellier

Image de l'article :OM : les tops et les flops de la victoire renversante sur Montpellier

Après six matches sans victoire, l'OM a retrouvé le chemin du succès ce soir face à Montpellier (4-1), qui avait pourtant ouvert le score dès la 5e minute. Pierre-Emerick Aubameyang, Iliman Ndiaye et Leonardo Balerdi ont été très bons, Samuel Gigot et Ismaïla Sarr beaucoup moins.

Ce soir, l'OM a remporté son premier match en Ligue 1 depuis le 17 décembre (2-1 contre Clermont). Ironie de l'histoire, sa série noire avait débuté face à Montpellier (1-1), son adversaire du soir. Les Héraultais ont démarré la rencontre tambour battant, ouvrant le score par Al-Tamari (5e) sur une grossière erreur de Gigot puis frappant le poteau par Ferri (12e). Mais ensuite, les Phocéens se sont réveillés et ont renversé la situation par Ndiaye (31e), auteur de son premier but au Vélodrome, et d'Aubameyang (43e, 62e s.p.). Voici les tops et les flops côté marseillais.


Vidéos OneFootball


Les tops

Iliman Ndiaye : le pauvre s'est tellement fait critiquer depuis le début de la saison qu'il mérite qu'on commence par lui. Une fois n'est pas coutume, il a été aligné dans son meilleur rôle, en deuxième pointe, chargée de balayer tout le front de l'attaque. Et comme par hasard, il a été très bon. Il égalise d'une belle frappe du gauche à bout portant et provoque le pénalty du 3-1 sur une percée. Le reste du temps, il s'est démené, a percuté, a provoqué... Du très bon Ndiaye ! Espérons qu'il continuera sur cette lancée !

Pierre-Emerick Aubameyang : au plus fort de la crise automnale, le patron des Winners, Rachid Zeroual, avait déclaré qu'il était venu en pré-retraite à Marseille. Eh bien, le pré-retraité en est désormais à 18 buts en 33 matches ! Il y a les statistiques mais surtout, il y a le comportement. Jamais avare d'efforts, le Gabonais ne cesse de proposer des solutions à ses partenaires, d'empêcher la défense adverse, de se replacer, bref, d'œuvrer pour le collectif. Il mériterait le brassard pour l'ensemble de son oeuvre !

Jean-Louis Gasset : deux matches sur le banc de l'OM, deux ouvertures précoces de l'adversaire mais deux victoires qui font beaucoup de bien ! Il y a encore beaucoup à redire au niveau du jeu ou de la solidité défensive mais le plus important, comme il l'a dit, était de redonner confiance aux joueurs. Après une telle semaine, c'est chose faite. Qu'il en profite car, après Clermont samedi prochain, les choses vont sérieusement se compliquer !

Les flops

Samuel Gigot : son énorme erreur de relance à la 5e minute a conduit à l'ouverture du score de Montpellier. Au lieu de dégager le ballon devant, il s'est loupé et le cuir est parti derrière, sur Al-Tamari. Plus tard dans la partie, il a été trop lâche sur son marquage de Sagnan, ce qui a failli conduire au deuxième but. Il se bat, c'est un supporter du club, OK, mais Meïté est meilleur que lui. Une triplette Balerdi-Meïté-Mbemba offrirait bien plus de gages de solidité.

Ismaïla Sarr : ça peut sembler dur vu qu'il a été passeur décisif sur le deuxième but et qu'il a amené le c.s.c. de Sacko. Mais il a raté tout le reste. Il n'a pas passé une seule fois Maignan lors de la première demi-heure, tentant systématiquement le même dribble et se faisant systématiquement prendre le ballon. Piston, ce n'est pas un poste pour lui. Le souci, c'est que dans le 3-4-1-2 de Gasset, on ne voit pas où il pourrait jouer en dehors du côté droit...

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

À propos de Publisher