OM : Les Tops et les Flops de la saison | OneFootball

OM : Les Tops et les Flops de la saison

Logo : BeFoot

BeFoot

Objectif réussi pour l’Olympique de Marseille, qui termine sa saison sur la deuxième place du podium de la Ligue 1 avec 71 points, en ayant été demi-finaliste de la Ligue Europa Conférence. L’heure est au bilan pour les Olympiens.

👍 Les Tops :

Dimitri Payet : 8/10

Le capitaine marseillais a porté son équipe tout au long de la saison. Avec 16 buts marqués et 11 passes décisives délivrées toutes compétitions confondues sur l’exercice 2021-2022, le milieu offensif de 35 ans s’est montré indispensable à l’OM, en championnat comme en coupes d’Europe. Possiblement la meilleure saison de sa carrière.

William Saliba : 8/10

Arrivé l’été dernier pour un prêt sec, le jeune défenseur s’est parfaitement adapté à la défense à trois de Jorge Sampaoli. Il a joué la quasi-totalité des matchs cette saison (seuls 3 manqués) et, grâce à ses nombreuses prestations solides, est devenu international français en cours de saison. « J’ai énormément progressé cette saison car j’ai eu la chance d’enchaîner les matchs », a reconnu le principal intéressé. À voir si l’OM réussira ou non à garder William Saliba lors du mercato estival.

Le duo Kamara – Guendouzi : 7/10

Le premier s’est fait remarquer par sa capacité à tenir le milieu de terrain défensivement et à récupérer des ballons tout au long de la saison tandis que le second a joué de sa hargne et de sa combativité pour aller de l’avant et devenir un élément incontournable de l’équipe dès ses premières semaines au club. L’ancien des Gunners a d’ailleurs participé à chacune des rencontres et a délivré 14 passes décisives tcc. À noter que Boubacar Kamara s’est engagé avec Aston Villa.

Valentin Rongier : 7/10

C’est l’une des surprises de la saison. Pas dans les plans de Jorge Sampaoli, l’ancien Nantais a excellé à un poste peu commun et inédit pour lui : latéral droit en phase défensive et milieu de terrain en phase offensive. Un joueur au mental d’acier qui « ne se voit pas ailleurs » la saison prochaine.

Gerson : 6,5/10

Ses premiers pas sous le club olympien ont été décevants. Mais au fil des mois, le Brésilien a révélé son vrai visage : celui d’un milieu talentueux, capable de porter une équipe, de marquer et de faire marquer. Il termine l’exercice avec en manquant des buts décisifs (contre Reims et Strasbourg) et avec un total de 11 réalisations et 10 passes décisives.

Arkadiusz Milik : 6/10

Avec 20 réalisations, il est tout simplement le meilleur buteur de Marseille cette saison. Même s’il a été invisible lors de quelques gros matchs, le Polonais a inscrit de nombreux buts importants et s’est souvent montré décisif quand l’OM en avait besoin.

👎 Les Flops :

Pol Lirola : 2/10

Le latéral espagnol avait semé de belles promesses lors de son prêt la saison passée. Mais après avoir définitivement été acheté pour environ 13M€ l’été dernier par l’OM, l’ancien de la Fiorentina ne s’est pas montré à hauteur des attentes. Pourtant, il a participé à presque tous les matchs (50). Pol Lirola n’a délivré que deux passes décisives cette saison.

Luis Henrique : 3/10

Sa seule progression cette saison : avoir marqué son premier but avec l’Olympique de Marseille contre les amateurs de l’ES Cannet-Rocheville en 32es de finale de Coupe de France. À part ça, l’ailier brésilien n’a rien montré. Une régression pour le jeune talent de 20 ans, qui a participé à plus de 20 rencontres.

Konrad de la Fuente : 4/10

Le déclin pour le jeune américain qui avait montré de belles choses pendant l’intersaison et lors des premiers matchs de championnat. Mais au fil des mois et des matchs joués, l’ancien du Barça n’a pas réussi à passer un cap. Il a cependant délivré trois passes décisives et marqué un but, avant de terminer la saison sur une blessure au genou et une opération.

Amine Harit : 4,5/10

Prêté sans option par Schalke, le Marocain a peiné à sa montrer au niveau. Après avoir brillé deux matchs de suite en tout début de saison (à Monaco puis contre Rennes), il a ensuite été transparent pendant de longs mois, avant de se remettre dans le bain en mars. Mais dans les grands matchs, notamment européens Amine Harit n’a pas su porter l’OM au cœur du jeu, comme il aurait dû le faire. Loin d’une saison catastrophique. Mais il aurait pu bien mieux faire.

En terminant deuxième du championnat de France, l’OM s’est directement qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des Champions. L’hymne de la plus grande compétition européenne retentira bien au Stade Vélodrome la saison prochaine. Place maintenant aux vacances pour les joueurs marseillais, puis au mercato estival.

Suivez toute l’actualité de la Ligue 1 sur notre compte Twitter et notre site internet.

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher