OM – Alexis Sanchez en pré-retraite à l’OM ? | OneFootball

OM – Alexis Sanchez en pré-retraite à l’OM ?

Logo : CoeurMarseillais

CoeurMarseillais

L’Olympique de Marseille vient de recruter Alexis Sanchez, ce qui est un joli coup pour le club. Toutefois, cela ne semble pas être une si belle affaire pour tout le monde. Le journaliste de Libération Grégory Schneider estime que le chilien est venu en pré-retraite à Marseille.

L’Olympique de Marseille recherche son grand attaquant depuis des années et il semblerait qu’Alexis Sanchez pourrait être celui tant recherché. Les supporters marseillais ont accueilli le chilien comme une star mardi soir à l’aéroport de Marignane. Ce dernier pourrait être sur la feuille de match contre Brest dimanche soir. Toutefois, certains observateurs ne sont pas du même avis. Sur le plateau de la chaîne L’Equipe, le journaliste Grégory Schneider estime qu’Alexis Sanchez est venu en pré-retraite à Marseille.

« Si ce n’est pas une pré-retraite, je ne sais pas trop à quoi ça ressemble »

« Si ce n’est pas une pré-retraite, je ne sais pas trop à quoi ça ressemble. Je trouve que c’est un joueur qui a disparu des radars depuis trois ou quatre ans. Il est passé dans le siphon de Manchester United qui c’est vrai, ne fait pas beaucoup de bien. L’année dernière, c’est un joueur qui ne jouait que des bouts de match. Alors c’est vrai, on peut me sortir ses stats, mais je suis toujours beaucoup plus excité par des jeunes joueurs. Alexis Sanchez lui, je trouve qu’il est un peu passé de l’autre côté de la montagne »

Une nouvelle fois, le journaliste aime taper sur l’OM. Toutefois, Alexis Sanchez a su se montrer décisif l’année dernière quand son coach a fait appel à lui. Avec 9 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues. Le chilien va prouver cette saison qu’on peut compter sur lui.

A lire aussi :

  • OM – Le message sympa d’Alexis Sanchez à Bamba Dieng
  • Mercato OM : Alexis Sanchez sait à quoi s’en tenir en Ligue 1
  • OM – Longoria justifie l’arrivée d’Alexis Sanchez 
Mentionné dans cet article

À propos de Publisher