Olivier Létang répond à Gérard Lopez sur Mouscron et le LOSC : « Il n’y a rien de personnel, en tout cas de notre côté. La justice a été saisie et dans le cadre de plusieurs et de nombreuses procédures » | OneFootball

Olivier Létang répond à Gérard Lopez sur Mouscron et le LOSC : « Il n’y a rien de personnel, en tout cas de notre côté. La justice a été saisie et dans le cadre de plusieurs et de nombreuses procédures »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

« Pour revenir sur les propos, je pense que j’avais été assez clair en arrivant. En décembre 2020, j’avais dit que le club était dans une situation catastrophique d’un point de vue économique, avec un propriétaire qui était en défaut de paiement sur un certain nombre de ses dettes. il y a eu un certain nombre de choses qui ont été dites, notamment à Mouscron. Pour être très clair, à Mouscron, Lille ne porte aucune responsabilité dans la faillite de Mouscron. J’ai été peiné forcément pour les salariés, les joueurs, les supporters, de ce qui s’est passé là-bas. Concernant Mouscron, si on a refusé de payer un certain nombre de sommes prévues dans la convention qui avait été signée par mon prédécesseur, à l’époque où il contrôlait les deux clubs – le LOSC n’était pas du tout actionnaire – c’est que cette convention était de toute évidence totalement déséquilibrée. Lorsque je suis arrivé, on a lancé un certain nombre d’audits et pour cela on a mandaté la présidente des avocates en droit du sport monde, quelqu’un qui a beaucoup de qualités. On a demandé des explications, et les réponses qui nous ont été apportées nous ont convaincus que cette convention avait été passée contre les intérêts du LOSC. Voilà. Une procédure est en cours, donc je ne souhaite pas en dire plus. En arrivant en décembre 2020, j’avais dit qu’il fallait redonner une stabilité économique au club, parce que quand je parlais en janvier 2021 de cessation de paiement, c’était le cas, avec des dettes très importantes… On parlait de 370M€ de dettes. Les chiffres sont déjà sortis. Aujourd’hui, on a restabilisé le club d’un point de vue économique, d’un point de vue sportif. En décembre 2020, le club était plus proche de l’implosion qu’autre chose. L’idée était de poursuivre la dynamique sportive, et on l’a fait en maintenant l’équipe,. Sans l’injection de 40M€ au mois de janvier 2021, le club avait 5M€ en banque, donc n’aurait pas été en capacité de poursuivre. On l’a fait. On n’a pas vendu de joueurs, avec un objectif prioritaire qui était une qualification en Ligue des Champions. A l’époque, on était six dans la course. On est allé chercher un titre. On est allés chercher un deuxième titre avec le Trophée des Champions. Mais si on prend un peu de hauteur, il n’y a rien de personnel dans tout ça, en tout cas de notre côté. La justice a été saisie et dans le cadre de plusieurs et de nombreuses procédures, la justice suit son cours normal. Le reste, pour moi, c’est un peu de la littérature, des polémiques inutiles. Je n’ai rien envie de dire de plus. Je pense que toutes ces histoires, au fond, abiment l’image de notre sport et du football, je le déplore. […] Evidemment, il y aura des conséquences, parce qu’il y a un certain nombre de procédures en cours, mais place au sport, place à la compétition. Depuis 18 mois, il n’y a pas une semaine où on ne passe pas des heures, et des heures, et de l’énergie, a gérer des problématiques que nous avons rencontrées. Encore une fois, il y a beaucoup de sujets et de dossiers qui sont entre les mains de la justice, donc je n’en dirai pas plus ».

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher