Olivier Létang : « La situation était très complexe, 370 millions de dettes, une citation quasiment de cessation des paiements en janvier 2021. Aujourd’hui, le club va beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux » | OneFootball

Olivier Létang : « La situation était très complexe, 370 millions de dettes, une citation quasiment de cessation des paiements en janvier 2021. Aujourd’hui, le club va beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

, Président du LOSC, s’est exprimé sur les finances de son club, lui qui évoquait une dette de plus de 350 millions d’euros en décembre 2020. Cet été, Lille a réussi à vendre des joueurs pour plus de 100 millions d’euros. « En arrivant, j’avais évoqué deux objectifs : le premier c’était d’abord de maintenir le niveau de performance sportive, et à l’époque le contexte n’était pas simple de ce côté là. On est allé chercher une qualification européenne, puis le titre de Champion, on est allé chercher le trophée des Champions pour la première fois de l’histoire du LOSC, on a fait un beau parcours en Champions League. Parce que le sportif reste la pile atomique et la chose la plus important pour moi dans un club de football. Et après, c’est déjà suffisamment difficile de gérer un club de football par l’aspect sportif, que si on se rajoute des difficultés économiques, ça devient impossible. Ce n’est pas un sujet qui est sexy, ce n’est pas un sujet dont les supporters ont envie de parler, mais en tout cas on a une responsabilité. Et pour moi, un Président de club à une vraie responsabilité de prendre soin du club, de faire attention et de le laisser effectivement dans des conditions qui soient très bonnes. On ne peut pas risquer le futur d’un club. Donc la situation était très complexe, 370 millions de dettes, une citation quasiment de cessation des paiements en janvier 2021. On est en train de redonner une stabilité économique au club, de lui redonner une bouffée d’oxygène. C’est aussi pour ça qu’on a une capacité d’investissement cette année qui est supérieur à celle de l’an passé. Le club n’est pas encore complètement sain, il reste encore une bonne partie du chemin à faire, mais le club aujourd’hui va d’un point de vue économique beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux qu’au mois de décembre 2020 ».

Le journaliste a continué en lui posant la question suivante. « Est-ce qu’il n’y a plus de placards avec des denrées avariés à ouvrir ? Tout a été vérifié et nettoyé ? ». Olivier Létang s’est alors mis à rire et à enchaîner. « (rires) J’aime beaucoup votre expression. Là aussi, ce n’est pas un secret de polichinelle, vous l’avez suivi. Il y a eu des perquisitions, il y a un certain nombres, pour ne pas dire de nombreux dossiers, qui sont entre les mains de la justice. Laissons là faire son travail. Je l’ai déjà dit aussi, il y aura des conséquences forcément. Ca peut prendre un petit peu de temps. Mais c’est important encore une fois, de redonner au LOSC une situation économique et juridique qui soit saine, tranquille, et qui va lui permettre d’envisager des lendemains radieux ».

Mentionné dans cet article

À propos de Publisher