OL - PSG (1-2) : les Parisiennes renversent les Fenottes

Logo : Olympique-et-Lyonnais

Olympique-et-Lyonnais

Image de l'article : https://image-service.onefootball.com/crop/face?h=810&image=https%3A%2F%2Fwww.olympique-et-lyonnais.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F04%2F000_9899MD.jpg&q=25&w=1080

L'avantage du match aller n'aura donc pas suffi. Pour la première fois depuis 2015, les Fenottes ne remporteront pas la Ligue des champions. Elles se sont inclinées sur leur pelouse 2 buts à 1 face au PSG.

C'est un coup de tonnerre dans le football féminin. Le Paris Saint-Germain a pris le dessus sur les Fenottes 2 à 1 au Parc OL, le tout sous les yeux de la sélectionneuse des Bleues Corinne Diacre. Ces dernières sont donc éliminées de la Ligue des champions, une première depuis le 12 novembre 2014. Les Franciliennes avaient déjà fait tomber les septuples championnes d'Europe.

Dès l'entame de match, Catarina Macario a pourtant récompensé les bonnes intentions de jeu lyonnaises en ouvrant le score après une belle action entre Amel Majri et Delphine Cascarino (3e). Cela a entraîné une réaction immédiate des Parisiennes qui ont encore accentué leur pressing. Elles ont d'ailleurs manqué d'égaliser dans la foulée par Sara Däbritz qui avait effacé Sarah Bouhaddi avant de toucher le poteau. Les leaders de D1 ont largement dominé ces 45 premières minutes, Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani ont fait peser une menace constante sur les buts rhodaniens. Elles ont été récompensées par l'égalisation de Grace Geyoro (25e).

L'OL dominé sur la double confrontation

La deuxième mi-temps a elle aussi été à l'avantage des joueuses d'Olivier Echouafni. L'OL a notamment eu de gros problèmes défensifs, en particulier dans les couloirs. Offensivement, les attaquantes ont eu du mal à combiner. Le club rhodanien a été puni à l'heure de jeu sur une nouvelle erreur de son arrière-garde qui a entrainé le csc de Wendie Renard. Malgré l'obligation de marquer sur cette fin de rencontre, les partenaires d'Eugénie Le Sommer, entrée en cours de jeu, n'ont pas réellement réussi à imprimer une grosse pression sur les cages de Christiane Endler. Melvine Malard a eu la dernière opportunité pour inverser le sort du match (93e).

Cette défaite marque donc la fin de l'hégémonie des Fenottes en Europe. Inférieures au PSG sur la double confrontation, les coéquipières de Nikita Parris ont logiquement été éliminées par leur rival. Pour la première fois depuis 2015, elles ne remporteront pas la C1. Il faudra maintenant se reconcentrer sur le championnat pour aller chercher un nouveau titre de champion de France.