OL : Pour Aulas, la VAR est une "plaie pour le foot" | OneFootball

OL : Pour Aulas, la VAR est une "plaie pour le foot"

Logo : Foot National

Foot National

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, s'est exprimé concernant la VAR, qu'il estime être une plaie pour le football.

Jean-Michel Aulas et la VAR ne font pas bon ménage. Alors que l'Olympique Lyonnais a vu un but être annulé en toute fin de match samedi face à Troyes au Groupama Stadium, le président de l'OL s'était encore plaint de l'utilisation de la vidéo, s'estimant une fois de plus floué après le penalty déjà donné au PSG contre l'OL au Parc des Princes il y a une semaine. Dans L'Equipe, l'homme fort des Gones s'est exprimé sur le sujet de la VAR et veut des changements, estimant qu'aujourd'hui, la vidéo prend le mauvais chemin.

Aulas mécontent de la VAR

"C'est un sujet qui nous pénalise très fortement, mais qui pénalise également tout le football français. Car en évitant d'apporter des réponses à une situation que je juge grave, même en sortant de ma situation de président de l'OL, on arrive à quelque chose qui est une plaie pour le foot et son arbitrage, confie d'abord "JMA", qui veut apporter des solutions pour la VAR car il estime qu'il y a un problème sur la vidéo aujourd'hui. Il y a surtout une face cachée de la relation entre l'arbitre de champ et les arbitres du VAR qui fait que la frustration se crée. Aujourd'hui, le VAR ne démontre son efficacité que dans un seul cas, celui du hors-jeu. Pour le reste, on est dans des situations qui peuvent déboucher sur des erreurs et qui mériteraient donc des explications très détaillées. Contrairement au rugby, nous n'avons pas accès aux échanges entre les arbitres et cela génère une frustration terrible lorsque des erreurs manifestes sont commises", assure le président lyonnais. 

Aulas veut que désormais, la VAR soit un sujet de discussion sinon il estime que si cela continue comme ça, alors la VAR et les arbitres seront "discrédités". À ses yeux, les erreurs de la VAR pour l'OL ont privé le club "de points désormais irrattrapables" et cela ne plait pas au président du club rhodanien.

Il a aussi parlé du rouge reçu par Emerson samedi face à Troyes, assurant avoir eu des justifications de l'arbitre du match, M.Dechepy, mais que cela ne l'a pas convaincu. "Je lui présente d'abord mes excuses, puisqu'il n'a pas le droit de s'exprimer et que je vais m'exprimer pour lui, mais on est là pour être transparents et pour essayer d'évoluer. Car on prend un mauvais chemin et ça nous pénalise tous, même les arbitres. M. Dechepy m'a dit qu'il considérait que mon joueur annihilait une occasion de but. Mais puisque (Enzo) Le Fée avait trop poussé le ballon, comment l'arbitre pouvait-il considérer qu'il y avait occasion de but ? Il m'a répondu qu'Emerson était également dernier défenseur, dévoile d'abord Aulas, avant de poursuivre sur les justifications de l'arbitre du match. Sauf qu'on voit bien que Jason Denayer est devant. Comme tous les arbitres, je pense qu'il est de bonne foi, il ne s'agit pas du tout de le remettre en cause, d'autant qu'il a été extrêmement courtois dans ses explications. Mais le VAR voit bien ce que nous, nous avons vu : que le contact entre les deux joueurs n'est pas établi, ce que nous comptons prouver, que Le Fée loupe son contrôle et que le ballon part au moins à quatre mètres devant lui quand il s'écroule, et que Denayer est encore là. Donc on est sur une triple erreur qui débouche sur une sanction suprême", conclut Aulas, qui veut donc que le sujet de la VAR soit pris très au sérieux car aujourd'hui, il estime l'OL floué dans ce championnat 2021-2022. C'est dit !

Retrouvez l'actualité du monde du football en France et dans le monde sur notre site avec nos reporters au coeur des clubs.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher