OL - ASSE (1-0) : Sonia Bompastor veut "être moins prévisible cette saison" | OneFootball

OL - ASSE (1-0) : Sonia Bompastor veut "être moins prévisible cette saison"

Logo : Olympique-et-Lyonnais

Olympique-et-Lyonnais

Jeudi, l’OL s’est imposé (1-0) dans le derby contre Saint-Etienne. Après la rencontre, Sonia Bompastor était satisfaite de la victoire pour la confiance collective même si elle pointe que tout n’a pas été parfait.

Sonia Bompastor, quel est votre sentiment après cette première victoire de la préparation ?

Des choses intéressantes sur la première période, en tout cas dans ce qu’on avait fixé comme objectif. On a manqué d’efficacité sur les 45 premières minutes. En deuxième période, on voulait être dans la continuité mais on a senti une équipe un peu plus jeune et moins dans la maîtrise. On est en préparation. C’est une victoire courte contre un adversaire de D2 donc on ne peut pas se satisfaire de tout le contenu mais pour la confiance c’est toujours bien après le 3-0 contre Genève.

Qu’est ce qui a mieux fonctionné qu’en Suisse ?

Les conditions n’étaient pas forcément évidentes même si ce n’est pas une excuse. Avec les restrictions, le terrain n’a pas été arrosé donc on sentait que dans les prises de balles et passes, c’était un peu freiné. Ça a nivelé le niveau entre les deux équipes mais oui il y a eu une évolution. Il y a eu l’intégration de joueuses un peu plus expérimentées donc on a vu qu’il y avait quelques automatismes et repères qui étaient intéressants.


Bompastor : "Les conditions n'étaient pas évidentes"


On a vu que les internationales de retour il y a peu étaient plutôt en jambes…

Physiquement, elles sont plutôt bien. Encore une fois, il y avait la chaleur mais ce sont des matchs où nous, le staff, leur demandons de fournir beaucoup d’efforts que ce soit défensivement ou offensivement. On peut toujours faire un petit plus.

La première période a donné lieu à un 4-4-2 en losange. Est-ce une volonté de changer de système ?

On essaye d’avoir une organisation d’équipe un peu différente. Ça peut être un système qu’on utilise au cours de la saison. L’idée est aussi que les filles continuent à apprendre sur le plan tactique et qu’on soit un peu moins prévisible pour nos adversaires. Globalement, on a vu que la saison dernière le 4-3-3 était un sytème qu’on maitrisait bien et c’est le rôle du staff de faire en sorte que l’équipe soit capable d’évoluer dans d’autres systèmes. C’est aussi par rapport aux profils de nos joueuses et à notre effectif.

Quel est le programme pour les dernières internationales bientôt de retour ?

Les Françaises sont de retour ce jeudi après-midi. Il y a beaucoup de tests sur le début et une petite séance pour retrouver des sensations sur le plan technique. Sara Däbritz revient vendredi et fera une partie de l’entraînement collectif pour qu’elle puisse faire connaissance avec ses partenaires.

À propos de Publisher