OL-ASM : Conférence d’avant match | OneFootball

OL-ASM : Conférence d’avant match

Logo : ASM-SUPPORTERS.FR

ASM-SUPPORTERS.FR

Ruben Aguilar et Niko Kovac sont venus répondre aux questions des journalistes à la traditionnelle conférence de presse. Extraits.

Ruben Aguilar

Un match important pour les deux clubs

Avec un début de saison relativement difficile pour les deux clubs, cette rencontre a déjà de forts enjeux. Une victoire permettrait à chacun des 2 clubs de continuer leur remontée au classement.

« Le début de saison des deux équipes n’était pas celui attendu, mais nous ne sommes qu’en octobre, il reste beaucoup de matchs. Donc je ne sais pas si c’est un tournant, mais c’est une rencontre très importante. Contre Lyon, c’est toujours un peu spécial mais ça reste un très beau match. C’est une grosse écurie et un concurrent direct pour le haut de tableau, donc nous allons là-bas pour faire un gros match »

Un match à prendre comme exemple

La défaite 4-1 de la saison dernière a laissé des traces dans la tête des joueurs mais doit servir d’exemple pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. « Je n’ai pas un bon souvenir de ce match, mais ça nous a permis d’apprendre beaucoup de choses. Nous nous sommes appuyés sur ce match pour changer certaines choses et repartir de l’avant. Il faut toujours apprendre de ses erreurs »

Lyon d’attaque ?

Face à une équipe qui joue de manière très offensive, l’ASM va devoir adapter son jeu pour revenir avec le meilleur résultat possible de ce déplacement. « L’OL de cette saison va chercher haut, joue de manière offensive, comme nous. Ça va être un grand match. Il ne faudra pas faire d’erreurs, ça va se jouer sur de petits détails. A nous d’être sérieux, appliqués, de respecter les consignes du coach et du staff et je pense que ce duel sera remporté par l’AS Monaco. L’équipe qui en voudra le plus gagnera ce match. »

Retour sur son début de saison

Auteur d’un début de saison un peu compliqué,  le latéral monégasque revient sur son début de saison. Ruben qui va également fêter son 60ème match avec les rouge et blanc. « Parfois il y a des moments vraiment compliqués, surtout le but contre-mon-camp au Shakhtar (2-2 ap), ça fait partie de la vie d’un sportif de haut niveau. Mais j’ai la chance d’être bien entouré, au club et dans ma famille. Si on refait l’action 100 fois, 99 fois il n’y aura pas but. »

Niko Kovac

Un match important

Pour l’ASM, ce match pourrait devenir le match du réel démarrage de la saison et qui pourrait valider les bons résultats des dernières semaines. « C’est un très gros adversaire, c’est certain. La saison dernière nous avons livré trois belles batailles contre Lyon, qui a changé de coach depuis avec l’arrivée de Peter Bosz, que je connais bien. Je me rappelle exactement du match aller. On dominait, on avait la possession, mais au final on s’était lourdement inclinés car on s’était fait punir en contre. On s’attend à un gros match dans un stade qui sera plein. Je pense que nous sommes très proches avec certaines équipes derrière le PSG, et Lyon en fait partie. Comme d’habitude, nous irons là-bas pour gagner la rencontre. »

Un comparatif coach/club

Les deux coachs se connaissent et semblent se respecter, avec un jeu qui a beaucoup de similarité entre les deux clubs. « Peter Bosz est un très bon coach en plus d’être une belle personne. Je le connais bien, donc je m’attends à un match aussi difficile. Il aime jouer très haut. Je me rappelle de son parcours lorsqu’il est allé jusqu’en finale de Ligue Europa avec l’Ajax Amsterdam. Je l’ai affronté à plusieurs reprises en Bundesliga, et j’aime le style de jeu qu’il met en place. Ils ont une meilleure équipe que la saison dernière selon moi, mais parfois cela prend du temps de mettre les choses en place. Leur place actuelle ne reflète pas le niveau de cette équipe. Je ne me fais pas de soucis pour eux »

Une gestion de l’effectif

Avec l’absence de Tchouaméni et Diop, la gestion pour le milieu de terrain va être compliquée pour le coach monégasque. « Quand quelqu’un n’est pas là, nous devons avoir la capacité de le remplacer. Évidemment, l’absence d’Aurélien est préjudiciable, car c’est un joueur important pour nous. On a trois milieux à ce poste-là pour compenser. Youssouf (Fofana), qui a fait partie des cadres de la saison dernière et qui a largement participé à notre bon parcours. Il y a aussi Jean Lucas qui nous a rejoint cette saison et Eliot (Matazo), qui a montré de très belles choses quand j’ai fait appel à lui. Nous avons des solutions, je ne suis pas inquiet »

Un retour tardif des internationaux est également évoqué lors de la conférence de presse, qui empêche une bonne préparation d’avant match avec un groupe complet.

« Quand vous jouez trois matchs dans un temps réduit et que vous revenez tard de la trêve internationale, ce n’est pas très bon pour les joueurs. Je respecte beaucoup les sélections, d’autant que j’ai moi-même coaché la Croatie, mais je pense que nous devons respecter davantage les joueurs et les clubs. C’est le cas pour nous avec Guillermo Maripán, qui nous rejoindra directement à Lyon, sans s’entraîner au préalable avec le groupe. »

Wissam Ben Yedder et les bleus

Sélectionné par Didier Deschamps sans avoir eu une minute de jeu, Wissam Ben Yedder continue de croire en son avenir en équipe de France et notamment le mondial 2022. « Wissam mérite d’être en équipe nationale et d’avoir plus de temps de jeu. Ensuite quand vous avez Mbappé, Benzema, Griezmann devant en équipe de France, c’est difficile de jouer plus. Je sais qu’il est très content d’être avec les Bleus, de faire partie des rassemblements, car la sélection est vraiment importante à ses yeux. Son rêve est évidemment d’aller à la Coupe du Monde au Qatar en 2022. J’espère pour lui qu’il y sera. C’est un joueur très important pour nous et il continuera à l’être. »

Source : AS Monaco / Photo : Pascal Della Zuana – Icon Sport

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher