NS Mura - Stade rennais : les notes du SRFC | OneFootball

NS Mura - Stade rennais : les notes du SRFC

Logo : Stade Rennais Online

Stade Rennais Online

Le Stade rennais se déplaçait ce soir à Maribor pour affronter Mura, en troisième match de Ligue Europa Conférence cette saison. Voici les notes des joueurs rennais, sur 10. Gomis (...)

Gomis : 5 Des interventions maitrisées, une vigilance adéquate, et puis des bourdes comme cette relance au pied amenant le danger inutilement (43’), quelques minutes après n’avoir pas été décisif en un contre une sur l’égalisation (20’). Tout le paradoxe d’un portier qui en fin de match (90+1’) fait la parade nécessaire à son équipe pour conserver la victoire.

Traoré : 5 Beaucoup moins en vue offensivement que face à Paris et Metz, il a assuré défensivement l’essentiel. Epaulé par Assignon en fin de match, pour vraiment verrouiller.

Omari : 5 Titulaire une nouvelle fois, il livre une prestation plutôt propre, malgré une inquiétude grandissante lorsque Mura avait le ballon, sur chaque offensive. A l’arrivée ça ne fait qu’un but pour les Slovènes, pour lequel il n’est pas vraiment fautif.

Aguerd : 4,5 Coupable sur le but de Mura, il lâche le marquage de son joueur en tentant de couvrir le défenseur marqué par Omari. Une bévue qui coute un but à Rennes, et un doute subi juste avant la pause.

Truffert : 4 Titulaire en lieue et place de Meling, la Truffe n’a pas forcément rassuré outre mesure, comme sa ligne défensive bien friable. Peu en vue offensivement, il n’a pas forcément marqué de points ce soir.

Bourigeaud : 5,5 Toujours propre dans ses passes, la valeur sûre du SRFC aurait pu trouver le cadre (37’) et donner un avantage important à son équipe. Serein pour le reste, préservé ensuite. Remplacé par Tchaouna, héros d’Arnhem tout proche de désamorcer la situation une minute après son entrée en jeu.

Tait : 5,5 Le métronome a encore eu une belle influence ce soir, en vain. Plus porté vers l’avant, il n’a personnellement pas eu de vraies situations de mise en danger sur le camp adverse. Remplacé par Majer, dans le coeur du jeu, comme Genesio l’annonçait.

Santamaria : 6,5 Titularisée en lieu et place de Martin, la sentinelle a fait dans la propreté en Slovénie. Malgré une équipe coupée en deux la majeure partie de la rencontre, le récupérateur a été assidu à sa tâché, auteur de la frappe entrainant le second but rennais.

Sulemana : 5,5 On l’a connu à de tels sommets qu’on peine à le voir évoluer « normalement » durant une rencontre. Moins en vue offensivement, c’est sur un acte défensif qu’il se distingue, au pressing pour récupérer la balle amenant le penalty provoqué par Guirassy. Remplacé par Terrier (4,5) à la pause, par précaution suite à un coup reçu dans le dos en première période. Moins de combinaison avec Laborde en raison du placement, et ça manque, forcément.

Guirassy : 6 Un match et un record historique pour le meilleur buteur en coupe d’Europe de l’histoire du Stade rennais. Cinquième but à titre individuel en compétition européenne avec le SRFC, un évènement tout particulier. Remplacé par Ugochukwu en fin de rencontre, pour solidifier.

Laborde : 6,5 But de raccroc ou beau but, peu importe. Le Stade rennais a trouvé son buteur, auteur du but du 2-1 sur une frappe contrée de Santamaria, après plusieurs tentatives tout au long de la partie. Remplacé par Assignon, à un quart d’heure de la fin, forcément plus défensif.

Mentionné dans cet article
À propos de Publisher