Nicolas Le Gardien : « Il peut se passer des choses dans les têtes, je crois qu’ils sont de bonne foi. Ils ont envie de réagir, mais entre l’envie, et réussir… » | OneFootball

Nicolas Le Gardien : « Il peut se passer des choses dans les têtes, je crois qu’ils sont de bonne foi. Ils ont envie de réagir, mais entre l’envie, et réussir… »

Logo : Girondins4Ever

Girondins4Ever

« Ca va être compliqué, quand on regarde les dynamiques, la façon dont jouent les deux équipes, là où sont les forces de Strasbourg, et Bordeaux souffre défensivement. Quand on regarde les forces en présence, ça va être très compliqué. Après, ça reste un match de foot, un match de coupe. Il faut s’ils soient capables quelque part de jouer un match de coupe. Yacine Adli disait qu’ils étaient revanchards, donc dans cet état d’esprit, en revenant aux bases, en défendant bien, en contrant… pourquoi pas. Mais clairement, footballistiqument, ça s’annonce très compliqué. Sachant qu’en plus cet effectif est quand même très amoindri par les absences […] Ce n’est pas la première fois qu’on nous dit qu’il se passe quelque chose… Il peut se passer des choses dans les têtes, je crois qu’ils sont de bonne foi, je pense que pas mal de joueurs sont quand même attristés par la situation, même la quasi-totalité. Ils ont envie de réagir, mais entre l’envie, et réussir à mettre sur le terrain l’organisation collective, les ingrédients, pour contrer la quatrième du championnat… Il y a un pas à franchir. Il faut un rebond, on va voir ce qu’ils ont mis en place cette semaine. Si jamais il n’a pas lieu, ce sera une mission commando qu’il faudra sur les 16 dernières journées. Il y a une mini-trêve de 15 jours qui sera marquée par la dernière ligne droite du mercato. Ca risque de bouger à ce niveau-là, le mercato, peut-être le coach… Il y aura ce match, et selon la réaction dépendra un petit peu la suite, et la mission commando pour se sauver ».

Mentionné dans cet article