Nantes relancé, Metz neutralisé, Monaco cadenassé

Logo : OneFootball

OneFootball

Erwann Simon

Image de l'article : Nantes relancé, Metz neutralisé, Monaco cadenassé

Trois matchs de Ligue 1 et huit buts : un bilan honorable.


💨 Nantes se libère

Ligue 1 Uber Eats

Nantes
Brest

Ils n’avaient plus gagné depuis la deuxième journée. Les Nantais se sont offert un bon bol d’air ce dimanche, en dominant Brest sans coup férir.

Alors qu’il avait vu deux de ses buts annulés par la VAR depuis le début du championnat, Randall Kolo Muani a enfin concrétisé pour la première fois en L1 au quart d’heure de jeu. Belle récompense pour le jeune attaquant élu joueur du mois du club il y a quelques jours. Ludovic Blas a doublé la mise à la demi-heure.

Le coup-franc superbe de Romain Faivre, pleine lucarne droite (3e but de la saison), n’a pas changé la donne. Car malgré un second acte plus faible, Nantes a enfoncé le clou par Kader Bamba.


😴 Metz, la vie sans Niane

Ligue 1 Uber Eats

Angers
Metz

Entre le retour de Fred Antonetti et l’après-blessure d’Ibrahima Niane, les regards se portaient principalement sur l’allure de Metz. Réponse tout à fait correcte, à défaut d’être fascinante, dans un match qui ne l’a pas plus été.

Ce sont pourtant les angevins qui ont ouvert le score à la 38e, sur un penalty provoqué par le revenant Sofiane Boufal, et transformé par Mangani. Un but contre le cours du jeu compensé, dès l’engagement suivant, par le remplaçant attitré de Niane, Opa Nguette.

À part ça ? Pas grand-chose, malgré une parade salvatrice de Bernardoni en fin de match. Un match nul qui laisse les deux formations dans le ventre mou du classement.


🤐 Monaco n’y est pas arrivé

Ligue 1 Uber Eats

Monaco
Montpellier

Si les effets du Covid-19 ont été moins néfastes que prévu pour Montpellier, ce n’était pas une raison pour s’offrir un handicap supplémentaire avec une expulsion en début de match… mais dès la 19e, Téji Savanier a laissé les siens subir un scénario d’attaque-défense tout le reste du match.

Un défi pourtant relevé par les Montpelliérains, qui ont surpris leurs adversaires par Stephy Mavididi au retour des vestiaires. Si Monaco a largement gardé le ballon et empilé les attaquants en fin de match, l’équipe a pourtant parfois manqué de pénétration offensive pour faire sauter le verrou. Il a fallu un penalty de Ben Yedder pour débloquer la situation (70e), mais le but de la victoire tant attendu n’arrivera jamais.

Occasion manquée pour les deux protagonistes de recoller à la tête du classement.

Vidéo Dugout.