MLS : Valentin Castellanos, l’Argentin prêt à s’exporter ! | OneFootball

MLS : Valentin Castellanos, l’Argentin prêt à s’exporter !

Logo : BeFoot

BeFoot

Jusqu’alors inconnu en Europe, Valentin Castellanos commence à avoir une belle côte auprès des suiveurs et des recruteurs grâce à une superbe saison avec New York City FC ponctué d’un titre de Champion. Lié un temps à l’Olympique de Marseille, il est finalement resté à la surprise générale en MLS pour la saison 2022 mais les sirènes européennes se font entendre pour le buteur de 23 ans.

Découvrez cet Argentin qui entre parfaitement depuis 2018 dans la lignée de ces joueurs sud-américains totalement inconnus qui brillent en Major League Soccer, avant de pourquoi pas partir en Europe.

Un attaquant “Made in City Football Group” !

Le 11 décembre 2021, Castellanos marque lors de la MLS Cup face à Portland et inscrit un peu plus de son emprunte cette saison historique pour New York City FC !

A la fin de la saison 2021, Valentin Castellanos était clair : il vise l’Europe et rêve d’y jouer !

“Je vise le football européen. C’est une réalité, c’est mon rêve, j’ai toujours rêvé de jouer en Europe. C’est mon objectif. Aujourd’hui, nous avons plusieurs offres en provenance d’Europe.”

Et effectivement selon les rumeurs, des clubs en Italie (Fiorentina, Cagliari), aux Pays-Bas (Feyenoord), en France (Marseille) mais aussi au Brésil (Palmeiras), en Argentine (River Plate) et en Angleterre (West Ham, peut-être Manchester City)  s’étaient renseignés pour le recruter après une année incroyable durant laquelle il a terminé meilleur buteur avec 22 buts en 35 matchs (ainsi que 8 passes décisives) ce qui a permît à NYCFC de remporter sa première MLS Cup.

Il faut dire que son profil peut plaire a beaucoup d’équipes, tant c’est un attaquant complet qui sait aussi bien jouer pivot que comme renard des surfaces. Il sait marquer des deux pieds, de la tête, dos au but mais aussi en prenant la défense de vitesse bref, un attaquant aux multiples qualités qui peut rendre de fiers services à n’importe qui.

Pourtant, personne n’avait prévu qu’un tel buteur avait signé à New York en 2018. A ce moment-là en juillet, il arrive en provenance de Montevideo City Torque le club satellite en Uruguay du City Football Group et dans le même temps, un certain David Villa disputait sa 4ème et dernière saison en MLS. L’Argentin évolue alors principalement sur l’aile droite de l’attaque. L’année suivante, il entre en concurrence avec le brésilien Héber arrivé en début de saison et les deux joueurs se partagent alors l’axe de l’attaque et joueront aussi sur les côtés.

C’est cette année-là qu’il démontre ses qualités de finisseur, mais aussi de passeur avec 11 réalisations en fin de saison ainsi que 7 passes décisives. La saison 2020 fut particulière avec la crise sanitaire liée au Covid et tout ce qu’elle a impliqué, elle le sera aussi pour “Taty” Castellanos qui perd sa place de titulaire comme avant-centre aux dépens de son coéquipier. Il la retrouvera après qu’Héber se soit rompu les ligaments croisés. Lors des 7 derniers matchs du dernier mois de la saison régulière, il marquera 6 buts et réalisera 2 passes décisives qui le propulsera définitivement comme l’attaquant titulaire de NYCFC.

L’année 2020 était donc la sienne, sans concurrence et surtout sans aucun joueur a son niveau aussi bien dans son équipe que dans le championnat. Si bien que Pep Guardiola lui-même en est tombé sous le charme :

“De ce que j’ai vu, quand le département de scouting m’en a parlé, je sais que c’est un joueur de qualité et il est prêt à rejoindre l’Europe et nous verrons où.”

Et forcément, lorsqu’un joueur qui vient de la filiale du City Football Group brille et fait parler de lui en Europe, on fait le lien avec un possible transfert vers la Premier League et Manchester City. Surtout lorsque l’entraîneur d’une des plus prestigieuse équipe du monde, franchise phare du “Group” ne tarit pas d’éloges sur lui !

Et comme cet hiver l’Olympique de Marseille et Pablo Longoria étaient également sur le dossier avec plusieurs clubs du monde entier, le voir rester en 2022 en MLS était une surprise, mais ses prétendants ne le lâcheront pas de sitôt et voudront probablement se servir de sa belle moitié de saison pour le recruter durant l’été. Il n’est cependant pas le seul Argentin à jouer en MLS, bien au contraire car c’est la nationalité la plus présente en MLS. Mais tous ne réussissent pas comme lui et ses prouesses devraient en inspirer et motiver plusieurs, surtout après un départ en Europe.

Un exemple pour les sud-américains ?

Sans compter la nationalité américaine qui est considérée comme la nationalité locale dans le championnat, ni la Canadienne qui devrait aussi l’être malgré une grande majorité de clubs aux États-Unis (25) contre seulement 3 au Canada, c’est l’Argentine qui est le pays avec la nationalité la plus représentée par les joueurs. Dans l’histoire de la MLS depuis 1996 jusqu’à 2022, il est même devant le Canada avec 166 Argentins ayant joué dans le championnat nord-américain contre 158 Canadiens. Suivent ensuite les Brésiliens, Colombiens et les Mexicains.

Parmi eux donc, ce serial-buteur né à Mendoza en 1998 Valentin Castellanos qui a pris de court tous les défenseurs. De Miguel Almiron à Ezequiel Barco en passant par Thiago Almada, Lucho Acosta ou encore Diego Valeri (aux destins différents NDLR), tous arrivent en MLS en rêvant ensuite de partir jouer en Europe mais à ce jour, peu y arrivent vraiment. L’Amérique du Nord devient tout de même quoi qu’il arrive le tremplin idéal pour ces joueurs sud-américains pour plusieurs facteurs : le salaire, le niveau de vie ainsi que le niveau du championnat qui progresse plus que les pays voisins permettant une meilleure visibilité pour les équipes outre-Atlantique. L’exemple le plus connu est Miguel Almiron transféré de Lanus à Atlanta United en 2017 puis à Newcastle United en Premier League en 2019 pour un montant record. Il est l’un des rares joueurs MLS sud-américain à avoir réussi à franchir le pas.

Pour l’heure, ce sont surtout les jeunes Américains et Canadiens qui sont invités aux tables des négociations européennes. Mais finalité ou pas dans la carrière des Argentins (ou joueurs d’Amérique du Sud) comme Valentin Castellanos, le buteur de New York City FC n’a pas finit d’éblouir les spectateurs et de martyriser les défenses adverses avec pour objectif final de découvrir l’Europe.

Suivez toute l’actualité du football mondial sur notre compte Twitter.

À propos de Publisher