MLS | OneFootball

MLS

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

Le sprint final est lancé en MLS avec le premier tour des play-offs. Et déjà quelques têtes sont tombées.

Si vous cherchez un exemple pour illustrer l’injustice ou la cruauté du football, le dernier match du premier tour des play-offs entre Seattle Sounders et Real Salt Lake sera parfait. Il est une époque où l’on aurait dit de cette rencontre « on la joue dix fois, Seattle la gagne neuf ». Probablement, mais comme toujours lorsque l’on prononce ce type de phrase toute faite, cette nuit, c’était le dixième et le Real Salt Lake est passé. Les chiffres sont terribles : vingt-et-un tirs à zéro, 62% de possession. Tout en faveur de Seattle. Le RSL a pris une constante vague verte pendant cent vingt minutes, mais a tenu. La faute aussi à des Sounders incapables de cadrer (trois tirs sur les vingt-et-un, le premier étant une frappe écrasée de Benezet à la 47e !), à une défense du RSL toujours parfaite dans le dernier geste (on pense à la triple action Jordan Morris, Brad Smith, Cristian Roldan du premier quart d’heure, trois frappes contrées par des joueurs se jetant devant) et surtout à des attaquants des Sounders bien trop maladroits pour espérer quoi que ce soit (Montero ou Morris l’illustrant). À cela s’ajoute quelques moments de malchance, dont la merveille de volée de Ruidíaz à vingt minutes de la fin. « Le résumé de notre saison » a résumé Roldan en interview post-match. Car la saison de Seattle s’est arrêtée cette nuit, après une séance de tirs au but et une tentative de Rowe stoppée par Ochoa suivi de celle de Glad que Frei a envoyé sur son poteau avant de voir le ballon finalement entrer. Le Real Salt Lake avait arraché sa place en play-offs à la 95e minute de la dernière journée avec une improbable victoire face au Sporting Kansas. Un SKC que les Claret and Cobalt retrouveront donc en demi-finale de conférence ce week-end.

L’élimination de Seattle est la seule surprise de ce premier tour. Le rival Portland s’est d’abord fait cueillir par Minnesota mais a ensuite totalement contrôlé la rencontre et s’est logiquement imposé. Même constat du côté de Nashville, décidément invincible à domicile (dernière défaite en novembre 2020) et qui, d’abord mené au score lui aussi dans le premier quart d’heure, s’impose sur le même score (3-1). Même score enfin du côté du Sporting Kansas qui a offert à Vancouver une leçon d’efficacité, montrant aux Whitecaps que l’on peut contrôler un match sans avoir le ballon à la condition d’être plus intelligent sur le plan tactique. Les hommes de Peter Vermes ont étiré au maximum l’arrière garde des Whitecaps notamment par des transitions rapides et des changements de côté qui ont déstabilisé la défense à trois adverse. Et se sont donc imposé sans qu’il y ait la moindre question à poser. Pas de question non plus à New York, au Yankee Stadium, où City a frappé deux fois en cinq minutes d’entrée de second acte pour faire tomber un Atlanta bien plus convaincant sous Gonzalo Pineda qu’il ne l’a été tout le reste de la saison. Enfin, Philadelphie a réussi à s’éviter une séance de tirs au but face aux Red Bulls en s’imposant au bout du temps additionnel de la prolongation sur une merveille signée Jakob Glesnes au terme d’un match que l’Union aurait pu plier bien avant même si les visiteurs peuvent nourrir quelques regrets, ayant eu eux aussi deux trois belles situations.

Les buts

25/11/2021, 22h30 : Colorado Rapids – Portland Timbers

28/11/2021, 21 heures : Sporting KC – Real Salt Lake

28/11/2021, 23h30 : Philadelphie Union – Nashville SC

À propos de Publisher