MLS 2022 : Austin s'installe, les gros se rapprochent | OneFootball

MLS 2022 : Austin s'installe, les gros se rapprochent

Logo : Lucarne Opposée

Lucarne Opposée

À l’aube d’un nouveau week-end chargé en MLS, les deux conférences se resserrent. Et si leurs leaders s’accrochent à leur fauteuil, derrière, quelques gros bras habituels commencent doucement à se rapprocher.

C’est l’histoire d’une occasion manquée. Alors que Philadelphia n’avance plus, cinq nuls et une défaite sur les six derniers matchs, l’occasion était parfaite pour Montréal, auteur d’une belle série – invaincu depuis le 12 mars, pour prendre la tête de la conférence Est. Malheureusement pour les bleus canadiens, le déplacement à Nashville ne s’est pas déroulé comme escompté. Ancien de la maison jaune, Alistair Johnston a parfaitement résumé le match : « on leur a donné deux buts et dès qu’ils prennent de l’avance, il est difficile de revenir pour obtenir un résultat ». Ces deux buts « donnés », c’est d’abord ce long ballon mal jugé par Lappalainen qui permet à Muyl d’avancer, entrer tranquillement dans la surface et enrouler, le tout peu avant la demi-heure, les multiples errements de Joel Waterman sur un nouveau long ballon, parfaitement exploité par Sapong qui offrait le 2-0 à Mukhtar dès le retour des vestiaires. Pour le reste, les hommes de Wilfried Nancy n’ont que trop peu été menaçants en première période avant de se montrer plus entreprenants en deuxième. Si Kei Kamara a ramené l’espoir, il n’y a pas eu grandes menaces sur les buts de Joe Willis par la suite.

L’occasion est donc manquée par Montréal de prendre la tête de la conférence, elle est saisie par le champion sortant pour se rapprocher. New York City sort vainqueur de son duel face à DC United, avec parfois un soupçon de chance (DCU touchant deux fois le poteau en première période), mais en contrôlant la rencontre. Conséquence, City est revenu à un point du leader, avec un match de retard, et a donc définitivement signé son retour. Un retour qu’un autre géant commence à entamer, partant il est vrai de plus loin. L’immense exploit de la CONCAChampions enfin digéré, Seattle a enfin enclenché. Deux victoires coup sur coup, à la maison face aux Loons, au Texas face à Houston qui marque le pas, et les Sounders remontent la pente en conférence Ouest, revenant à deux points du top 7 avec deux matchs de retard. Il ne faudra pas perdre trop de temps sur les prochaines semaines, à commencer par le déplacement du week-end à Denver pour défier justement le détenteur de la septième position, Colorado Rapids, afin de confirmer ce retour.

Reste que pour l’instant, Seattle est encore loin du nouveau leader de la conférence : Austin. Les Verts du Texas se rendaient ce jeudi à Los Angeles pour le choc de la semaine, le LAFC pointant en tête avec trois points d’avance sur les coéquipiers de Sebastián Driussi. Le choc a tenu ses promesses. Une mauvaise relance de Diego Palacios profitait à Gabrielsen et Austin, lançant rapidement la rencontre. Les Black and Gold avaient ensuite beau avoir le ballon, ils ne parvenaient pas véritablement à créer de réelles occasions, les seules étant systématiquement sorties par un formidable Brad Stuver. Au final, les meilleures opportunités étaient pour Austin, à l’image de la transversale trouvée par Diego Fagúndez en milieu de première période. Et pendant que LAFC ne faisait que buter sur le portier texan, l’Uruguayen pliait l’affaire en toute fin de partie. Certes, tout n’a tenu qu’à un fil, Carlos Vela a inscrit son 62e but en MLS et atteint la barre de l’implication sur cent buts en MLS, devenant le troisième après Sebastian Giovinco et Robbie Keane à y parvenir, le LAFC aurait pu bénéficier d’un deuxième penalty en fin de rencontre pour un accrochage sur Diego Palacios, mais Austin montre déjà qu’il a appris de l’an passé, sait désormais voyager (troisième victoire en quatre succès) et se retrouve non seulement leader de conférence, mais tout simplement leader de la MLS.

Les buts

À propos de Publisher