Militao : “Ramos ne sera pas là contre City, mais moi je suis là”

Real France

Image de l'article : Militao : “Ramos ne sera pas là contre City, mais moi je suis là”

À cinq jours d’affronter Manchester City en Champions League, le défenseur du Real Madrid Eder Militao a accordé une longue interview au média AS. Extraits.

Qu’avez-vous fait, début 2019, lorsque vous avez appris que Madrid vous voulait ?

J’étais chez moi et j’ai reçu un appel de mon agent. C’était une joie incroyable, une très bonne sensation car cela confirmait que je faisais un travail incroyable à Porto.

Comment Casillas et Pepe, vos coéquipiers à Porto à l’époque, ont-ils influencé le processus ?

Ils m’ont appris des choses sur le club : comment il est, sa grandeur, comment il est vécu au quotidien. Malgré le peu de temps que j’ai passé avec eux, j’en garde beaucoup de choses.

Arriver dans un vestiaire comme celui de Madrid ne devait pas être facile. Quelqu’un vous a-t-il particulièrement aidé ?

Je m’entends bien avec tout le monde, mais Casemiro est la personne qui me parle toujours, me dit des choses plus importantes. Marcelo aussi. Avec Casemiro j’ai une plus grande amitié, il me soutient toujours, nous sommes aussi ensemble en sélection brésilienne.

Qui vous a le plus surpris dans la vie quotidienne à Valdebebas ?

J’ai toujours été impressionné de voir Sergio(Ramos à la télévision et le faire maintenant en personne est incroyable. C’est un joueur d’une motivation incroyable. Toni Kroos et Luka Modric aussi … Ils sont incroyables.

Sa présentation était très spéciale, surtout pour l’anecdote avec les vertiges

Avant ce jour, Casemiro insistait sur le fait que j’aurais beaucoup de pression, que c’est le meilleur club du monde, qu’il faudrait que je sache être concentré pour bien faire les choses, pour la presse… Je n’avais jamais tenu de conférence de presse avec autant de journalistes et, à un moment donné, j’ai vu beaucoup de gens me regarder, j’étais ému et je ne sais pas ce qui s’est passé, je ne pouvais plus parler… (rires).

Que vous ont-ils dit dans le vestiaire ?

Il y a eu beaucoup de blagues de la part des Brésiliens (rires). Les autres m’ont souhaité la bienvenue.

Arrive maintenant la Ligue des champions, City, avec vous comme titulaire. Que ressentez vous ?

Une sensation impressionnante. C’est un moment unique pour moi de tout donner. Ramos n’est pas là et je dois montrer mon cœur, jouer avec tout ce que j’ai.

C’est un défi très difficile. Comment l’abordez-vous ?

C’est grande belle opportunité de montrer que l’on peut compter sur moi dans des matchs faciles et difficiles. Je me suis bien préparé, transmettant de la confiance à mes collègues. J’espère que ce sera un match incroyable.

Quelle note vous donnez-vous sur la saison ?

Un 7.

Comment définiriez-vous Ramos ?

Un gladiateur.

Quel message enverriez-vous aux fans du Real Madrid ?

Madridistas, contre City, nous n’aurons pas notre capitaine mais moi je suis là. Je vais faire un bon match, ayez confiance en moi. Nous en sortirons victorieux.